16.9 C
Alger
vendredi 9 décembre 2022

Le département de Henni lance le recensement général du cheptel: 45 jours pour connaître le volume de la richesse animalière

Afin de connaitre le véritable volume de la richesse animalière, en Algérie, le département de l’Agriculture, a lancé la semaine écoulée une opération de recensement général du cheptel à travers l’ensemble du territoire national.

Cette opération, qui durera 45 jours, avait démarré effectivement la semaine dernière, depuis la wilaya de Tiaret, a indiqué le ministre du secteur, Mohamed Abdelhafid Henni, lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales à l’APN. Sur des chiffres considérés comme contradictoires, sur le volume du cheptel en Algérie, le ministre a affirmé que cette opération permettra de connaitre le véritable volume de la richesse animalière. L’opération contribuera également à la préservation des espèces animales, dont dispose l’Algérie, outre le recensement avec précision du nombre des maquignons et éleveurs, afin d’apporter le soutien à ceux qui le méritent, a ajouté Henni, soulignant que cette mesure intervient en application d’une instruction du Premier ministre, exigeant la formation de commissions de wilaya sur tout le territoire national. Ces commissions, présidées par les walis, comprennent des représentants des services agricoles, des services vétérinaires, de l’Union nationale des paysans algériens et de la Chambre nationale d’agriculture, selon les explications du ministre, qui a indiqué que les marchés de bétail seront fermés pendant toute la durée de l’opération afin qu’un recensement complet puisse être effectué, incluant tout le cheptel des maquignons et éleveurs au niveau de leurs exploitations. A une question sur l’opération de récupération des périmètres agricoles dans la wilaya de Djelfa, étant une région steppique et agricole d’excellence, le ministre a précisé que ladite wilaya avait bénéficié, dans le cadre de la mise en valeur des terres par la concession, de la création de 23 nouveaux périmètres agricoles d’une superficie de 59.259 hectares. A cela s’ajoute cinq autres périmètres agricoles d’une superficie de plus de 12.000 hectares, qui sont actuellement en cours d’étude par le bureau national d’études spécifique au développement rural. S’agissant d’une autre question sur l’absence de l’électricité dans certaines exploitations agricoles dans les wilayas du Sud, Henni a affirmé que son département ministériel avait lancé, avec le ministère de L’énergie et des Mines, une opération de recensement de toutes les exploitations agricoles pas encore raccordées à l’électricité, et que le programme de raccordement est actuellement en cours de mise en œuvre. En réponse à une question sur les fonctionnaires du Centre national d’élevage équin de Tiaret, qui n’ont pas perçu leurs salaires depuis 38 mois, le ministre a imputé cela aux difficultés financières que traverse le centre depuis 6 ans. Le ministre a déploré, dans ce sens, la situation difficile que vit ce centre qui comptait, dans les années 1970, un total de 1.246 têtes équines et 600 fonctionnaires, et qui ne compte actuellement que 14 têtes équines. Cette situation a eu des répercussions sur les fonctionnaires, au nombre de 36, qui ne perçoivent pas leurs salaires, selon le ministre qui a rassuré que des mesures ont été prises pour la restructuration de ce centre, notamment la désignation d’un nouveau directeur à sa tête qui a reçu des instructions pour le règlement du problème des salaires et l’entrée en vigueur de nouveaux tarifs des prestations fournies dès janvier prochain.

Louisa A.R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img