16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Le début du Mondial n’a pas fermé la plaie: Derradji accuse Belmadi d’être derrière l’élimination des «Verts»

Alors que la grande messe du football a débuté au Qatar avec ce Mondial 2022, des voix s’élèvent ça et là pour commenter l’absence «remarquée» des Verts que tout le monde regrette. A voir le niveau général de la compétition, qui a son début, soit dit en passant, et surtout les résultats de certaines sélections arabes, on pense que l’Algérie avait sa place et pouvait bien dire son mot. Certains iront jusqu’à dire que le Cameroun n’aurait jamais pu passer, n’était les erreurs commises lors de ce match retour joué au stade Tchaker de Blida. La présence en force des fans algériens qui soutiennent les sélections arabes présentes accentue l’amertume de notre absence. Alors que d’aucuns ne voulaient pas remuer le couteau dans la plaie et revenir sur cette «maudite» élimination, une personnalité bien connue du public algérien a dit «ses vérités toutes crues». Il s’agit de l’ancien journaliste de l’ENTV, actuel commentateur de beIN Sports Hafid Derradji, qui a accusé ouvertement, lors d’une interview accordée à une chaîne algérienne privée, le sélectionneur national, Djamel Belmadi, d’être derrière cette élimination de la course au Mondial.

Le célèbre commentateur, a d’abord dit que la responsabilité était partagée entre les joueurs et le staff mais que la plus grande responsabilité revient à Belmadi, «Tout comme l’on peut dire que Belmadi est le principal responsable du succès à la CAN 2019, il est le principal responsable de l’élimination face au Cameroun». Pour lui, l’arbitre Gassama, n’est qu’une des causes de cette défaite et donc de cette élimination, puisqu’il ne restait qu’une minute à jouer et que logiquement l’entraîneur et les joueurs se devaient de bien là gérer pour décrocher le billet qualificatif. A noter que beaucoup d’influenceurs entretenaient l’espoir de faire rejouer le match, affirmant qu’un «dossier lourd» était sur la table de la FIFA qui se devait de trancher en faveur de l’Algérie.

Song répond aux accusations d’Idrissou

Alors que la polémique enfle en Algérie, avec le début du Mondial, le Cameroun, adversaire des Verts lors des barrages qualificatifs au Mondial n’est pas en reste. On se souvient, ainsi, qu’un ancien joueur camerounais, à savoir Mohamadou Idrissou, avait accusé le Cameroun d’avoir acheté sa qualification lors des barrages contre l’Algérie, en faisant référence au scandale «Gassama». Questionné la veille du match face à la Suisse, pour l’entrée en la matière des Lions Indomptables, le coach camerounais, Rigobert Song, avait fait d’ignorer ces déclarations, avant d’entrer dans une colère noire. «Ce match a été vu dans le monde entier. On ne va pas revenir dessus. Je pense que c’est du passé. Je reste concentré sur le match de la Suisse qui est pour moi très important. Je n’ai pas de temps à perdre. Je veux parler du match, c’est ce qui m’intéresse.»

Pour ses débuts au Mondial, le Cameroun n’a pas assuré et s’est incliné face à la Suisse sur le score d’un but à zéro, avec un but venu de «tir fratricide», puisqu’il s’agit d’un joueur d’origine camerounaise, à savoir, Embolo. La mission du Cameroun s’annonce très délicate, sachant qu’elle est tombée dans le groupe de l’ogre brésilien qui a dominé la Serbie (2/0) et qui fait que toutes les autres équipes du groupe se disputeront le deuxième ticket et à ce jeu, les «Lions Indomptables» sont déjà désavantagés.

Mahfoud M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img