15.9 C
Alger
vendredi 30 septembre 2022

Le bilan des victimes s’alourdit à 37 morts: Les incendies « totalement éteints » 

Les feux de forêt qui ont ravagé plusieurs wilayas de l’Est du pays ont fait au moins 37 morts et 183  blessés. Selon le dernier bilan de la protection civile, les feux sont totalement éteints.  

La Direction générale de la Protection Civile (DGPC) a fait le point sur la situation générale des incendies enregistrés dans différentes régions du pays. Les incendies déclarés à travers plusieurs wilayas du nord du pays ont été totalement éteints, avec 73 foyers totalement maîtrisés dans les dernières 24 heures, a affirmé à l’APS, le sous-directeur des Statistiques et de l’Information à la Direction générale de la Protection civile, le colonel Farouk Achour.

Par wilaya, 26 foyers d’incendie ont été éteints dans la wilaya d’El Tarf, 18 foyers à Souk Ahras, 4 foyers à Tizi Ouzou, 4 Skikda, 4 à Tipaza, 4 à Guelma, 4 à Constantine, 2 à Sétif, 2 à Bejaia, un foyer à Jijel, 1 foyer à Tebessa, un à Chlef, un à Blida et un à Tlemcen, selon le colonel Achour. Un autre foyer dans la wilaya de Skida a été éteint mais reste toujours sous surveillance, selon lui.   Dans la wilaya d’El-Tarf, 30 personnes sont décédées dans ces incendies, 5 à Souk Ahras, et 2 autres personnes ayant succombé à leurs blessures à Sétif, selon la même source.

Dans la wilaya d’El-Tarf, la plus touchée avec 30 morts et plusieurs blessés, le Premier ministre,  Aïmene Benbderrahmane qui s’y est rendu sur instruction du président de la République, s’est enquis des dégâts causés par ces incendies. Il a affirmé que « tous les services spécialisés et les institutions de l’Etat, avec à leur tête les unités de la Protection civile et les forces de l’Armée nationale populaire (ANP), sont mobilisés pour venir à bout des feux de forêt affectant plusieurs wilayas de l’Est du pays et prendre en charge les blessés et les sinistrés, et ce, conformément aux instructions du président de la République ».

Le Premier ministre s’est, également, rendu au chevet des blessés à l’hôpital Bouzid-Amar d’El-Kala, où il a affirmé que la société civile sera mise à contribution pour recenser les personnes affectées par les feux et assuré que l’indemnisation des sinistrés des feux de forêts « débutera dès la semaine prochaine ».  Beaucoup d’opérations de solidarité sont lancées à travers tout le territoire national, auxquelles prendront part toutes les associations. En outre, les Parquets de la République compétents ont ordonné l’ouverture d’enquêtes judiciaires contre X, sur ces faits en vue de déterminer s’ils sont d’origine criminelle et d’en identifier les auteurs, le cas échéant, pour les poursuivre en justice avec la rigueur qu’impose la gravité de ces actes et conformément aux lois de la République, indique un communiqué du ministère de la Justice.  Par ailleurs, un présumé incendiaire interpelé et placé en détention provisoire pour avoir mis le feu dans une des forêts de la wilaya de Souk Ahras, indique jeudi un communiqué du procureur de la République près le même tribunal. Le suspect, soumis à la fouille par les services de sécurité, avait en sa possession trois briquets », précise la même source, relevant « qu’il s’agit du nommé (K.S) âgé de 29 ans, un repris de justice. Le concerné a été présenté ce jour devant le parquet et une information judiciaire a été ouverte à son encontre et à l’endroit de toute partie dévoilée par l’enquête, pour les crimes de : incendie volontaire de forêts, incendie volontaire ayant entrainé la mort de personnes et causé des blessures et des infirmités permanentes, faits prévus et punis par les articles 396, 396 bis et 399 du Code pénal », a ajouté la même source. Le parquet de Souk Ahras a expliqué que les procédures de saisine de la section en charge des affaires de terrorisme au tribunal de Sidi M’hamed (Alger) seront engagées en cas de confirmation du caractère subversif de ces actes.  A noter que les services des cellules de proximité dans les wilayas sinistrées ont été mobilisés par le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, en vue d’apporter une prise en charge psychologique et sociale aux victimes de ces incendies, indique  un communiqué du ministère.

Louisa A.R

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img