25.9 C
Alger
samedi 25 juin 2022

Lauréates du Prix du président de la République Ali-Maâchi : Les œuvres artistiques exposées à Dar Abdeltif

Les œuvres des lauréates du Prix du président de la république Ali-Maachi 2020 dans la catégorie arts plastiques sont exposées depuis samedi à la villa Dar Abdeltif. Cette exposition présentant les œuvres primées permet un contact direct entre le public et les artistes lauréates. En effet, les œuvres de Nour El Houda Choutla, Chadia Derbal et Abla Ben Chaiba sont à découvrir jusqu’au six février courant.

Par Abla Selles

Les créatrices montrent, dans leurs œuvres, des aspects de la vie quotidienne et les spécificités patrimoniales et artistiques de chaque région avec une dimension humaine.
Les thématiques de certaines toiles traversent les frontières pour rendre compte des rêves et des souffrances des Africains confrontés aux guerres et à la famine.
Devant les tableaux de Nour El Houda Choutla, jeune autodidacte de Boussaâda, le visiteur se rend tout de suite compte du sens artistique aigu de cette plasticienne prolifique, dont la première participation à une exposition remonte à 2008, une exposition locale dont elle remporta le 1er Prix, ce qui l’encouragea à persévérer dans cette voie. A l’Atelier d’Etienne-Dinet, à Boussaâda, Nour El Houda Choutla côtoya des artistes plasticiens locaux dont elle a beaucoup appris.
Dans les toiles exposées à la Villa Abdeltif, l’artiste capte des moments de vie des habitants de la région. Les tenues traditionnelles, l’artisanat, l’architecture et l’environnement caractéristiques de la région y sont illustrés. Les murs d’une autre galerie ont été décorés des toiles du la 2e lauréate, Chadia Derbal, enfant de Tébessa et universitaire mathématicienne. Elle y exprime les soucis et maux des enfants, cette catégorie vulnérable de la société.
L’artiste, talentueuse et raffinée, a pu concrétiser dans ses œuvres de peinture à l’huile la souffrance des refugiés. Sa plume a pu transmettre fidèlement ces situations dramatiques, à travers la toile lauréate du 2e Prix.
Les talents de l’artiste ont émergé depuis l’enfance, a-t-elle indiqué. Ses œuvres se sont diversifiées, de même que les outils qu’elle utilise, entre autres, le crayon et le verre.
L’artiste a réussi à présenter des toiles très expressives et chargées en sentiments, comme la toile «Cauchemars de la guerre», dans laquelle elle représente des instants émouvants d’enfants sous les bombardements et qui a décroché le 2e prix du concours. La 3e artiste, Abla Benchaiba de Batna, expose une collection de toiles réalisées à la classique. Une collection dominée par le genre portrait dans lequel elle a représenté des personnalités connues, comme l’Emir Abdelkader et d’autres gens, comme celui d’un cireur de chaussures à Alger pendant l’ère coloniale et qui a décroché le 3e Prix. Issue d’une famille d’artistes de Batna, cette artiste qui est étudiante à l’Ecole des beaux-arts d’Alger, spécialité céramique, possède à son actif plusieurs prix pour des œuvres distinguées, dont le 3e prix au Concours graphique en 2018.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img