21.9 C
Alger
lundi 27 juin 2022

Lauréat du concours du village le plus propre à Tizi-Ouzou: Azra va consacrer une grande partie de la cagnotte à la culture

Lauréat de la 8e édition du concours «Rabah-Aissat» du village le plus le propre à Tizi Ouzou, Azra continue une semaine après de savourer la belle récompense arrachée après les efforts consentis. C’est ce que nous avons constaté ce mardi 20 avril, en rendant visite au temple de propreté et de l’écologie.

Par Hamid Messir

Azra, perché au haut de son aarch, Tifra, à 600 mètres d’altitude, est à une heure de route de la ville du chef-lieu de la wilaya. L’entrée du village est excellemment indiquée sur un panneau lumineux décoré et dans les quatre langues, le tamazight, l’arabe, le français et l’anglais. La progression vers le village se fait par un chemin qui monte sans s’en rendre compte, eu égard à la belle décoration et la plantation d’arbres et de fleurs des deux côtés, agrémentés de maisons repeintes en blanc comme la signalisation horizontale de la route. Au bout de la montée, l’imposante placette du village ou «Tajmaat» surplombée par deux aires de jeu pour enfants. Une aire de stationnement est aménagée en face de Tajmaat où se trouve le siège du comité du village et une bibliothèque devant une cour couverte abritant diverses activités (dessin, coloriage, chorale et autres) pour enfants, dirigées par des bénévoles femmes et hommes. L’une des animatrices nous apprend qu’on se prépare pour la fête du titre remporté et qui sera organisée juste après le mois de ramadhan. A Azra, on a pensé à tout pour accueillir les visiteurs ou encore les «pèlerins» à la découverte de la propreté y compris la réalisation de sanitaires pour hommes et femmes, les indications des places et des différents sites mis en valeur, comme la fontaine, la forgerie, le fort, une maison traditionnelle «Tazeqqa» et autres. Chacun des sites est identifié et détaillé sur une plaque pour renseigner le visiteur. Un paysage à vous couper le souffle du haut d’Azra vers les côtes de la Méditerranée. L’accueil des visiteurs est chaleureux et surtout avec fierté pour la consécration des efforts, des années durant, qui n’ont pas été vains. Après avoir visité la fontaine et la sonde réhabilitées située à la sortie Est du village, nous sommes invités à visiter la maison traditionnelle située en contrebas d’Azra, au milieu d’habitations, chefs-d’œuvre d’architecture, dont celle de l’un des principaux donateurs pour la réalisation de l’essentiel du projet de participer au concours de l’Assemblée populaire de wilaya. Il s’agit du propriétaire du groupe Tifra Lait, Said Feguenounou, habitant actif du village, qui s’est libéré des activités avec les enfants pour nous faire cette visite guidée à l’intérieur de la maison traditionnelle. Il nous fait replonger dans nos souvenirs d’enfance, en citant un à un tous les objets et les éléments constituant la maison kabyle, Tazeqqa. Les 1 500 habitants d’Azra sont conscients du défi qui les attend après cette consécration et qui ne sera pas facile à relever, selon notre interlocuteur. Achever ce qui reste comme travaux entamés et engager d’autres rénovations et créations, sont les principaux défis. Said Feguenounou n’a pas manqué d’insister sur «le volet culturel qui occupera la place essentielle, voire primordiale dans la dépense des 900 millions de centimes», montant du prix du concours remporté. Il nous cite la réalisation d’une bibliothèque avec salles de cours pour assurer des cours de soutien aux enfants scolarisés. Pour Feguenounou, tous les villageois sont conscients de l’importance d’investir davantage dans la chose culturelle, soulignant que tout s’apprend à l’école y compris la citoyenneté dans toutes ses dimensions. A ce propos, un villageois nous apprend que les organisateurs du célèbre festival Raconte-arts ont déjà été invités à se rendre à Azra pour leur recommander la prise en charge d’éventuelles insuffisances pour son organisation. En remontant vers la placette du village nous rencontrons d’autres habitants venus s’alimenter en eau potable depuis la fontaine. Les villageois ont plein d’idées pour parfaire Azra, comme l’aménagement d’un circuit d’une randonnée au niveau de la forêt mitoyenne avec les communes voisines Iflissen, Timizart et Boudjima, ou encore réhabiliter le terrain de football. On songe même à aménager des maisons d’hôtes au village qui compte une soixante d’habitations de concitoyens établis à l’étranger pour lancer le tourisme de montagne. Nos interlocuteurs n’ont pas manqué de souligner l’importance de l’aspect écologique pour lequel beaucoup d’efforts ont été consentis par les villageois, dont les femmes en premier lieu. De la plantation d’arbres et de fleurs en passant par le recyclage des déchets, les Ath Azra sont conscients de l’enjeu environnemental en lui consacrant plus d’attention. Ils ont installé de beaux caissons pour le tri sélectif et engagé un habitant pour la récupération de certains déchets, notamment plastiques. En somme, la décoration d’Azra d’ambassadeur de la propreté a suscité plus de motivation chez ses habitants pour parfaire ce qui a déjà été réalisé. Ils voient plus que jamais grand pour l’avenir de leur village, sans négliger aucun aspect lié à son développement.

H. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img