7 C
Alger
vendredi 4 décembre 2020

L’application du protocole et la désinfection posent problème/ Université : dure sera la rentrée

La mise en application du protocole anti-coronavirus à l’université et la gestion des flux des étudiants ne s’annoncent pas de tout repos, en cette période de crise sanitaire que connaît le pays.

Par Aomar Fekrache

De nombreuses lacunes ont été relevées par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Dans une correspondance adressée par le secrétaire général de ce département ministériel aux directeurs des structures universitaires, de nombreux manquements ont été signalés. Cette correspondance, citée par des médias, fait état de cas de non-respect des mesures de prévention contre la propagation du Covid-19 au niveau des espaces et établissements pédagogiques ainsi que lors de rencontres universitaires. Parmi les dépassements signalés dans l’application du protocole sanitaire, l’on cite le port de la bavette, la désinfection et le non-respect de la distanciation physique. A tout cela, faut-il ajouter la saturation des restaurants universitaires et des bus de transport des étudiants ainsi que la non prise de la température au niveau des accès aux facultés. Ces dépassements, indique cette même correspondance, risquent de compromettre le plan mis en place visant à préserver la santé de la communauté universitaire et la continuité de l’activité pédagogique. A cet effet, le ministère de l’Enseignement supérieur a appelé les responsables des différentes structures universitaires à faire preuve de responsabilité face à la situation sanitaire exceptionnelle imposée par l’épidémie et veiller à l’application stricte des mesures arrêtées dans le cadre du protocole sanitaire mis en place. A travers ces remarques, le ministère de l’Enseignement supérieur veut mieux se préparer pour la prochaine rentrée, reportée au 15 décembre. Une tâche qui sera compliquée et qui suscite beaucoup d’inquiétudes, d’autant que les responsables universitaires vont faire face à une situation inédite. Hier, un responsable de l’Office national des œuvres universitaire (Onou), s’exprimant sur les ondes de la Chaîne 1 de la Radio nationale, a dû rassurer les étudiants qui n’ont toujours pas terminé leurs examens. Il a affirmé que cette catégorie n’est pas concernée par la décision de quitter les chambres universitaires afin de procéder à leur désinfection, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus et de la préparation de la rentrée 2020/2021. Officiellement, l’année en cours devait prendre fin hier, 22 novembre. A cet effet, ce même responsable a annoncé un traitement avec souplesse de ces cas en coordination avec les services pédagogiques, tout en invitant les étudiants ayant terminé leurs examens à quitter les résidences universitaires. Faut-il toutefois rappeler que les préparatifs pour l’accueil des étudiants à l’occasion de la prochaine année, va aussi se heurter à la décision consistant à mettre certaines cités universitaires à la disposition des personnes atteintes de coronavirus. Dans la wilaya de Tlemcen, une cité universitaire de 1 000 lits a été affectée par les autorités locales au secteur de la Santé, afin d’augmenter les capacités d’accueil et de prise en charge des malades.

A. F.

Article récent

Foot/ Italie- transfert: Slimani dans le viseur de la Salernitana (Série B)

L'attaquant international algérien de Leicester City (Premier league anglaise) Islam Slimani, en manque de temps de jeu, est convoité par le pensionnaire de...
--Pub--

Articles de la catégorie

Messaoud Belambri, président du Syndicat des pharmaciens sonne l’alerte: «Médicaments : nous n’avons jamais atteint ce degré de pénurie»

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, pénuries et tensions dans l'approvisionnement de médicaments se font ressentir de plus en plus. Plus de...

843 nouveaux cas et 16 décès ces dernières 24H/Virus: reflux des contaminations, mais vigilance…

Le nombre des contaminations au coronavirus présente un recul palpable dans notre pays, grâce à la conjugaison de la conscience citoyenne et de la...

Opération “bouteilles contre flexy” à Oran: Plus de 11.000 bouteilles récoltées en 10 jours

L’opération "bouteilles contre flexy", qui consiste à offrir du crédit téléphonique aux citoyens qui ramènent des bouteilles en PET (plastique transparent), lancée par l’entreprise...

Réassurance: La CCR augmente son capital à 25 milliards DA

La Compagnie centrale de réassurance (CCR) vient d'augmenter son capital social, le portant de 22 milliards de DA (170,54 millions USD) à 25...
- Advertisement -