20.9 C
Alger
jeudi 11 août 2022

L’Apoce réitère son appel à la vigilance: Monoxyde de carbone : asphyxies, l’hécatombe se poursuit

Face aux risques liés aux appareils de chauffage, l’Association algérienne de protection
et d’orientation du consommateur et de son environnement (Apoce) multiplie ses appels
à plus de vigilance et recommande aux consommateurs l’achat de chauffages conformes
aux exigences de sécurité.

Par Thinhinane Khouchi

Quotidiennement, les éléments de la Protection civile interviennent pour prodiguer des soins de première urgence à des personnes incommodées par le monoxyde de carbone (Co) émanant d’appareils de chauffage et de chauffe-bains de leurs domiciles, et ce, à travers plusieurs wilayas du pays. Mais souvent il est déjà trop tard. En effet, le tueur silencieux fait des ravages quotidiennement. Des drames ont lieu chaque année durant la période hivernale, où des familles entières meurent asphyxiées par le monoxyde de carbone. Selon les récents communiqué des services de la Protection civile, en 48 heures, deux personnes sont décédées par asphyxie au monoxyde carbone : un homme, après avoir inhalé des gaz toxiques émanant de l’échappement de son véhicule à Sétif, et un enfant asphyxié par les gaz dégagés par un chauffage à Chlef. En revanche, 50 autres personnes, incommodées par le monoxyde de carbone émanant d’appareils de chauffage et chauffe-eaux à l’intérieur de leurs domiciles, ont été secourues par les éléments de la Protection civile : 5 à Sétif, 5 à Naâma, 3 à Biskra, 2 à Guelma, 2 à Batna et 1 à Relizane, Médéa (13 personnes), M’sila (10), Mascara (4), Constantine (4), Djelfa (1). Face aux risques liés aux appareils de chauffage, l’Association algérienne de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement multiplie ses appels à plus de vigilance. Elle insiste sur l’importance de l’aération des domiciles durant la journée, mais essentiellement durant la nuit, et appelle les consommateurs à acheter des chauffages conformes aux exigences de sécurité. Via sa page Facebook, l’Association affirme que pour la sécurité et la sûreté les citoyens, il faut acheter un chauffage d’origine qui répond aux normes de qualité et de sécurité, et «insister sur l’acquisition du certificat de garantie du produit». Concernant les citoyens qui préfèrent acheter des chauffages à bas prix bas, l’Apoce insiste sur le fait que «dans ce cas précis, l’acheteur ne doit pas s’attarder sur le prix mais plutôt sur la qualité du chauffage, car il y a un risque sur sa vie et celle de sa famille». En outre, il est à noter que les services de la Protection civile ont entamé, depuis le début de la saison hivernale, une campagne nationale de prévention et de sensibilisation sur les risques liés à l’intoxication et à l’asphyxie au monoxyde de carbone, sous le slogan «Un hiver sans accident d’asphyxie», qui s’étalera tout le long de l’hiver. Les services de la Protection civile ne cessent également de rappeler aux citoyens les consignes de sécurité obligatoires à suivre «rigoureusement», permettant de préserver et protéger leurs vies. Il s’agit, entre autres, de toujours penser à ventiler le logement lors de l’utilisation d’appareils de chauffage, d’aérer au moins 10 minutes par jour et n’obstruer jamais les entrées et les sorties d’air, de ne pas se servir de tels appareils dans des pièces dépourvues d’aération, de ne pas utiliser comme moyens de chauffage des appareils de cuisson.
T. K.

Article récent

Le 11 Aout 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img