15.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

Lancement, hier, de la résidence de formation au Sud: Une forte affluence des jeunes

L’ouverture des espaces culturels en Algérie a connu un intérêt particulier chez les acteurs de ce secteur quant à l’organisation de plusieurs activités. Certaines d’entre elles étaient déjà préparées et n’attendaient que l’ouverture des établissements culturels, comme c’est le cas de la résidence de formation au profit des artistes du Sud.

Par Abla Selles

Ladite résidence de formation concerne dix-huit régions dont Tamanrasset, El Ménéa, In Saleh, In Guezzam, Illizi, Djanet, Adrar, Béchar, Tindouf, Naâma, El Bayadh, Reggane, El Oued, Djelfa, Laghouat, Ghardaïa, Ouargla et Biskra. Cette résidence a débuté hier à Tamanrasset, El Oued et Adrar. Organisée par le Théâtre national algérien en collaboration avec la direction du développement et la promotion des arts du ministère de la Culture et des Arts, cette résidence a connu un intérêt particulier chez les acteurs du Sud. Un grand nombre d’artistes se sont inscrits afin d’acquérir de nouvelles informations, un savoir, et un savoir-faire. Il s’agit principalement d’une résidence de formation artistique, technique et administrative, regroupant quelque 70 jeunes inscrits en novembre 2020. Ces jeunes sont très ambitieux et à la recherche d’une occasion pour développer leurs connaissances afin de pouvoir faire un travail de valeur. D’ailleurs, tous les candidats inscrits pour cette formation étaient présents lors de cette première journée, selon les organisateurs. Une vingtaine d’universitaires et professionnels du 4e art encadreront cette formation dans les ateliers de l’actorat, l’expression corporelle, le théâtre pour enfants, la mise en scène, l’écriture dramatique, la scénographie et l’organisation et méthodes administratives. A l’issue de ces résidences de formation, «une vingtaine de stagiaires sera retenue pour participer aux projets de création de deux nouveaux spectacles, pour enfants et adultes», a expliqué le comédien, metteur en scène et actuel directeur artistique du TNA, Djamel Guermi. Il est à noter que le but majeur de cette résidence artistique est de donner la chance aux jeunes du Sud algérien pour prouver leur talent, développer leurs connaissances artistiques et découvrir de nouveaux horizons pour pouvoir s’épanouir chacun dans sa spécialité. Cette résidence est aussi un espace d’échange entre des spécialistes du ord algérien et des artistes du Sud. Il faut savoir aussi que cette résidence est organisée dans le strict respect des mesures de prévention contre la pandémie de Covid-19.

A. S.

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img