17.9 C
Alger
jeudi 25 avril 2024

Lancement de la plateforme numérique de l’investisseur / Objectif : améliorer le climat de l’investissement

Les participants à une journée d’étude dédiée à l’investissement, organisée samedi à Sétif, ont souligné que le lancement de la plateforme numérique de l’investisseur «s’inscrit en droite ligne des efforts de l’Etat visant à améliorer le climat de l’investissement» et à «accroître la transparence, tant pour les opérations d’investissement que dans l’attribution du foncier industriel».

Par Fatah S.
Au cours de cette rencontre intitulée «Perspectives d’investissement dans la wilaya de Sétif dans le cadre de la nouvelle loi sur l’investissement», organisée par l’Assemblée populaire de wilaya (APW) en son siège, Mme Imane Toumi, cadre à l’Agence algérienne de promotion de l’investissement (AAPI), a souligné que les poches foncières proposées à l’investissement, au travers de la plateforme numérique de l’investisseur, ont atteint le nombre de 307 à l’échelle du pays pour une superficie globale de 1,764 million de mètres carrés. Le nombre de poches foncières aménagées proposées à l’investissement « augmentera progressivement », selon Mme Toumi qui a ajouté que la publicité autour de la disponibilité de terrains «durera 30 mois sur la plateforme numérique et restera consultable par l’investisseur qui pourra s’inscrire et introduire sa demande de foncier qui sera traitée dans les 15 jours qui suivent, sur la base du réseau d’évaluation, de manière automatisée, sans l’intervention de l’élément humain». Le demandeur sera ensuite «convoqué pour souscrire au cahier des charges avant de bénéficier, selon les termes de la réglementation en vigueur, de la concession d’un terrain», a-t-elle dit.
Selon Mme Toumi, l’AAPI est «le seul organisme habilité à octroyer des concessions foncières industrielles, les demandes étant déposées et traitées exclusivement sur la plateforme numérique relative aux investisseurs».
La plateforme assure, en fait, la dématérialisation de l’ensemble des procédures, et l’accomplissement en ligne de toutes les formalités liées à l’investissement, a-t-elle expliqué. De son côté, Hocine Daï, également cadre à l’AAPI, a affirmé que la plateforme numérique de l’investisseur, mise en place dans le cadre de la loi n° 22/18 relative à l’investissement, première plateforme appuyée par un texte juridique, s’adresse aux investisseurs et aux opérateurs économiques, et est gérée par l’AAPI.
M. Daï a présenté, dans ce contexte, une simulation du processus de recherche et d’inscription sur la plateforme numérique de l’investisseur, destinée aux acteurs concernés, investisseurs et opérateurs économiques présents, à qui il a expliqué les modalités d’accès à la plateforme pour y consulter les disponibilités de poches foncières à travers le pays, et pouvoir ainsi obtenir un terrain orienté vers l’investissement, et ce, «de manière fluide et facile». Les autorités de la wilaya de Sétif, des représentants locaux des secteurs de l’Industrie, de l’Agriculture, de la Santé, des Douanes algériennes, en plus d’investisseurs et de représentants des APW de Sétif, Constantine, Jijel et Batna, ont participé à cette journée d’étude. L’objectif premier de la rencontre, selon le président de l’APW de Sétif, Ahmed Badr El Islam Belgat, est de «mettre en lumière les mécanismes prévus par la nouvelle loi sur l’investissement afin d’améliorer le climat de l’investissement».
F. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img