21.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Lancement de la ligne maritime Algérie/Mauritanie avant fin février 15 projets privés de transport aérien approuvés

Le ministre des Transports, Aissa Bekkai, a annoncé, hier à Alger, le lancement d’une ligne commerciale maritime reliant l’Algérie et la Mauritanie avant la fin février (entre le 20 et le 23). Dans un entretien à la chaîne de télévision «Echourouk News», M. Bakkai a indiqué que cette ligne régulière serait «purement commerciale» et destinée principalement à renforcer les échanges entre les opérateurs des deux pays dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant. Toutes les mesures préalables ont été prises, a ajouté le ministre, afin d’assurer «l’efficacité et la pérennité» de cette ligne, qui servira à promouvoir les exportations algériennes vers la Mauritanie et le reste des pays africains dans le cadre de la Zone de libre-échange africaine (Zlecaf). A cet effet, plusieurs réunions de coordination se sont tenues entre les ministères des Transports et du Commerce, les exportateurs et les responsables du Groupe de transport maritime «GATMA», a rappelé le ministre. En parallèle, une nouvelle ligne aérienne sera ouverte entre l’Algérie et la Mauritanie «dans les jours à venir», en plus d’une autre ligne aérienne avec le Sénégal, selon M. Bekkai. Les liaisons aériennes et maritimes vers la Mauritanie s’accompagneront du renforcement de la ligne terrestre, a ajouté le ministre, rappelant un projet de construction d’une route reliant Tindouf à Zouerate (Mauritanie), qui faciliterait la circulation des camions chargés de marchandises algériennes. Evoquant le dossier de l’investissement dans le domaine du transport maritime et aérien, M. Bekkai a fait état de «l’octroi de 15 accords de principe pour des licences dans le domaine de l’aviation et 11 licences dans le secteur du transport maritime de marchandises et de voyageurs». Ces accords ne constituent pas une autorisation définitive pour ces projets, a affirmé le ministre, soulignant que l’entrée en vigueur est tributaire de la réunion de toutes les conditions réglementaires et les règles fixant les textes législatifs par les investisseurs. Le ministre a annoncé, dans ce sens, que des instructions ont été données pour la rénovation du navire «Tariq Ibn Ziyad», relevant «l’existence d’intentions malsaines pour la vente en ferraille au poids de ce navire». Répondant à une question sur les embouteillages que connaissent les grandes villes, particulièrement Alger, M. Bekkai a fait état d’une réflexion pour la mobilisation d’un nombre de bus appartenant à l’entreprise de transport universitaire, qui compte un total de 2 500 bus, en vue de les exploiter dans le transport collectif des citoyens. S’agissant de l’exploitation du tramway de Mostaganem, le ministre a annoncé que «cette ligne entrera en service au 1er trimestre de l’année en cours».

Lyes G.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img