21.9 C
Alger
vendredi 24 mai 2024

Lamamra évoque le rôle de la diplomatie pour les années à venir : La défense des intérêts de l’Algérie en priorité

Le rôle et les objectifs de l’activité diplomatique algérienne pour les années à venir ont été expliqués, hier, par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra.

Par Aomar F.

La défense des intérêts de la nation, la contribution à l’instauration de la sécurité et de la stabilité régionales et le renforcement des liens avec l’Afrique et le Monde arabe seront au cœur de l’activité diplomatique de l’Algérie les années à venir, a affirmé, hier, M. Lamamra. «Il est logique que l’activité diplomatique de notre pays soit axée, au cours des années à venir, sur la défense des intérêts de la nation, la contribution à l’instauration de la sécurité et de la stabilité régionales, au renforcement des liens avec l’Afrique et le Monde arabe et à la promotion du partenariat et de la paix dans le monde», a-t-il précisé à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de la diplomatie (8 octobre).
La sécurité nationale, a-t-il souligné, «est intrinsèquement liée à la capacité de l’appareil diplomatique à anticiper les événements et à déceler les menaces extérieures». Le chef de la diplomatie algérienne a, dans ce cadre, mis en avant «le rôle capital et central de la diplomatie algérienne dans la stratégie de sécurité nationale, et ce, en veillant, aux côtés des services de sécurité, à la préservation de l’intégrité territoriale, de l’indépendance et de la souveraineté et de l’unité nationales».
Aussi, Ramtane Lamamra a mis en avant les efforts de l’Algérie en faveur du rétablissement de la sécurité et de la stabilité en Libye, à travers l’encouragement du dialogue libyen et la création du mécanisme des Etats voisins.
«La contribution de l’Algérie se manifeste à travers les efforts qu’elle n’a eu de cesse de consentir pour le rétablissement de la paix et de la stabilité en Libye. Outre le soutien au processus de dialogue national, notre pays a œuvré à la création et à l’activation du mécanisme des Etats voisins de la Libye», a-t-il précisé. Il a également affirmé que «l’Algérie demeure attachée à l’intensification de la coordination et de la coopération pour faire aboutir le processus politique en cours dans ce pays frère où nous souhaitons que les prochaines élections permettent effectivement de tourner la page de la crise».
«L’Algérie reste disposée à poursuivre ses efforts de soutien à nos frères et à leur permettre de tirer parti de son expérience en matière de réconciliation nationale», a-t-il indiqué.
A. F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img