23.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

Lamamra de retour, Zeghmati non reconduit : Le président Tebboune nomme les membres gouvernement Benabderrahmane

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a nommé, hier, les membres du nouveau gouvernement que dirige le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a indiqué un communiqué de la présidence de la République. M. Benabderrahmane gardera le poste de ministre des Finances, qu’il occupait avant sa désignation à la tête du gouvernement.

Par Aomar Fekrache
Principale surprise, Ramtane Lamamra, fera son grand retour à l’exécutif. Il remplacera Sabri Boukadoum à la tête du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger. Compte tenu des multiples enjeux géostratégiques auxquels fait face le pays, ce département aura grand besoin de la longue expérience diplomatique de Lamamra. Autre changement à signaler, celui de Belkacem Zeghmati qui cède sa place à Abderrachid Tebbi au ministère de la justice. De nombreux ministres ont été maintenus. Des technocrates auront la charge de plusieurs secteurs, malgré le caractère politique de l’exécutif, formé suite à des consultations avec les partis politiques, ayant obtenu le plus de sièges aux dernières élections législatives. Ainsi, Kamel Beldjoud a été maintenu en tant que ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire. Le ministère de l’Energie et des mines continuera à être dirigé par Mohamed Arkab. Ce secteur est d’une importance capitale, compte tenu de la conjoncture actuelle et ses retombées sur le marché des hydrocarbures. Mieux, le président de la République a donné récemment instruction pour l’exploitation du domaine minier et des grands projets en cours de réalisation, avec comme principal objectif de créer de l’emploi et renflouer les caisses de l’Etat en devises. L’autre ministre maintenu et duquel beaucoup est attendu, n’est autre que celui de l’Habitat. Mohamed Tarek Belaribi, enfant du secteur, a été reconduit avec pour mission de mener à bon port les multiples projets de logement et concrétiser le programme du Président. L’on note aussi, le maintien de Kamel Rezig au ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Nasri, au ministère des Travaux publics, Abderrahmane Benbouzid, dans le secteur de la Santé. Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed, est reconduit au ministère de l’industrie pharmaceutique et Ammar Belhimer au ministère de la Communication. L’on relève par ailleurs l’arrivée de nouveaux ministres tels que Ben Attou Ziane, à la Transition énergétique et des Energies renouvelables, en remplacement de Chems Eddine Chitour. Laïd Rebigua est le nouveau ministre des Moudjahidine et des Ayants-droits, Abdelhakim Belabed est à l’Education nationale, Abderezak Sebgag, ministre de la Jeunesse et des Sports, Hocine Charhabil, ministre de la Numérisation et des Statistiques, alors que Karim Bibi Triki est le nouveau ministre de la Poste et des Télécommunications. Il est également à noter la désignation de Ahmed Zeghdar à la tête du ministère de l’Industrie alors que Karim Hasni est le nouveau ministre des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique, notion ajoutée à la dénomination du secteur pour y injecter le caractère très sensible. Aïssa Bekkaï est nommé aux Transports, alors que Basma Azouar, issue du parti El Moustakbal, a été reconduite au poste de ministre des Relations avec le Parlement. Par ailleurs, Nassim Dhiafat et Yacine El-Mahdi Walid ont été maintenus, respectivement, au ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de la Micro Entreprise, et au ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de l’économie de la connaissance et des startups. Ce qui dénote le grand intérêt accordé à ces deux secteurs. Enfin, Yahia Boukhari est le Secrétaire général du Gouvernement.
A. F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img