26.9 C
Alger
mardi 28 septembre 2021

Lamamra a été reçu par les présidents d’Ethiopie et de Tunisie / Afrique : redéploiement de la diplomatie algérienne

Alors que le président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Younes El-Menfi, a entamé, hier, une visite officielle de deux jours en Algérie, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, effectue un périple en Afrique. Plusieurs pays sont au programme de sa visite, avec l’objectif de participer au règlement pacifique des différends et œuvrer à trouver des solutions en assurant une médiation entre les différents belligérants. L’Algérie qui s’est tournée résolument vers l’Afrique, son prolongement naturel, est en train de se redéployer aussi bien sur le plan diplomatique qu’économique. Hier, Ramtane Lamamra a été reçu à Addis Abeba par la présidente de la république d’Ethiopie, Sahle-Work Zwede, à qui il a remis un message du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. «J’ai été honoré, ce jour, de rencontrer la présidente de la République d’Ethiopie, Sahle-Work Zwede, à qui j’ai transmis les salutations fraternelles du président de la République et la teneur du message dont il m’a chargé», a écrit M. Lamamra sur son compte Twitter. «Lors de cet entretien, nous avons abordé plusieurs questions liées aux relations stratégiques entre l’Algérie et l’Ethiopie, la situation de la paix et de la sécurité dans notre continent ainsi que les perspectives de renforcement du partenariat arabo-africain», a-t-il ajouté. Le choix d’Addis Abeba est loin d’être fortuit et renseigne sur le souci de l’Algérie à veiller au règne de la paix et de la sécurité à travers le continent. La diplomatie algérienne compte ainsi aider à trouver une solution à la crise opposant l’Ethiopie, le Soudan et l’Egypte à cause du barrage de la Renaissance et ses conséquences sur la distribution de l’eau du Nil. D’ailleurs, l’on apprend que les prochaines destinations de Ramtane Lamamra sont bien Khartoum et Le Caire, les deux autres belligérants de ce dossier épineux.
Mardi, le ministre des Affaires étrangères a été reçu par le Président tunisien Kaïs Saïed, alors que le pays traverse une grave crise politique. Lamamra, au terme de l’audience, a indiqué avoir discuté avec le président tunisien de plusieurs questions internationales et défis de l’heure.
Aomar Fekrache

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img