16.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

L’agriculture de montagne à Oran: Projet d’extension du périmètre irrigué d’Ain Turck aux communes de Bousfer et d’El Ançor

Des exploitations agricoles relevant des communes de Bousfer et d’El Ançor bénéficieront d’un projet d’extension du périmètre irrigué d’Ain Turck devant permettre de développer davantage l’agriculture de montagne dans ces deux zones connues par la plantation d’arbres fruitiers, a-t-on appris, mardi, auprès de la Direction des services agricoles (DSA) d’Oran, qui gère le projet. La réception de la deuxième tranche du projet d’extension du périmètre d’Ain Turck, lancée en travaux en octobre 2021, est prévue en 2023, a annoncé le responsable du service «Irrigation» auprès de la DSA d’Oran, Mohamed Hamadi. La première partie du projet d’extension du périmètre d’Ain Turck, dont les travaux ont été achevés en 2015, concerne une superficie de 450 hectares (ha) s’étendant d’Ain Turck jusqu’à l’entrée de la commue de Bousfer dont profitent actuellement 43 agriculteurs. L’opération d’irrigation au périmètre agricole d’Ain Turck repose sur les eaux épurées de la station de traitement des eaux usées implantée dans la localité de «Cap Falcon», dans la daïra de Ain Turck. Elle concerne l’arboriculture fruitière à noyau, la viticulture et l’oléiculture, a-t-on souligné. Selon les statistiques de la subdivision agricole de la daïra d’Ain Turck, la superficie globale des arbres fruitiers à noyau réparties sur quatre communes de la daïra (Ain Turck, Mers El Kébir, Bousfer et El Ançor) est de 780 ha, alors que la superficie irriguée dans cette daïra est estimée à 190 ha. La superficie globale du projet du périmètre irrigué d’Ain Turck atteindra 1 170 ha avec l’entrée en exploitation du projet d’extension, a fait savoir M. Hamadi.

M. O.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img