15.9 C
Alger
jeudi 29 septembre 2022

L’AGE de FAF est prévu dans 60 jours: Charafeddine Amara démissionne, Maouche assure l’intérim 

Le président de la Fédération africaine de football, Charefeddine Amara, a annoncé sa démission lors de la l’AG extraordinaire tenue jeudi matin au siège de la FAF et qui a été, ensuite, entérinée lors de la conférence de presse qu’il a tenu quelques après et où il annonçait son départ officiel à la tête de la FAF.  Elu en avril 2021 en succession à l’ancien patron de la Fédération, Zetchi, Charefeddine Amara n’aura tenu qu’une seule année et n’a pas pu aller au bout de son mandat.

Pour ce qui est des raisons qui l’ont poussé à la démission, le président de la FAF est resté vague, même s’il apparait clairement qu’il a vécu de grosses pressions après cette élimination de la sélection nationale du Mondial du Qatar face au Cameroun. « Aujourd’hui, je prends acte de me retirer», a indiqué Amara lors d’un point de presse tenu au siège de la FAF à Dely Brahim (Alger), estimant que l’élimination de l’équipe nationale «ne doit pas être perçue comme un drame national, même s’il s’agit d’une déception populaire». Il faut savoir que l’intérimaire sera assuré par le vice-président de la FAF, l’ancien membre de l’équipe historique du FLN, Mohamed Maouche, qui aura la lourde tâche de gérer les affaires courantes de la Fédération jusqu’à la tenue des élections qui sont prévues dans soixante jours. «Conformément aux statuts de la FAF et au décret exécutif 14-330, les membres du BF ont désigné Monsieur Mohamed Maouche, vice-président de la FAF, pour assurer l’intérim jusqu’à la tenue de l’AGE qui ne saurait dépasser statutairement les soixante jours», précise la FAF dans un communiqué.

Tout en prenant acte de la démission de Charaf-Eddine Amara, les membres du Bureau fédéral ont programmé «une nouvelle réunion, fixée au lundi 11 avril avec à l’ordre du jour la préparation et l’organisation de l’AGE», précise la même source.

Dans une première déclaration après sa désignation comme président intérimaire, Mohamed Maouche, a annoncé qu’il allait s’entretenir avec Djamel Belmadi pour le convaincre de rester sur le banc des Verts.

« Je dois lui parler dans les prochains jours, pour essayer de le convaincre de rester. Il y a les qualifications de la CAN-2023 (début en juin prochain, ndlr) qui approchent à grands pas. C’est vrai que nous avons échoué à se qualifier pour la Coupe du monde, mais cette équipe a du potentiel qui lui permettra de rebondir », a confié le patron du football algérien par intérim.

Concernant l’élection d’un nouveau président de la FAF, Mohamed Maouche dira : « Je ne pouvais dire non à mon pays. Nous allons préparer les élections, qui seront précédées par l’assemblée générale ordinaire (AGO), dont la date sera fixée lors de la prochaine réunion du BF prévue le 11 avril. »

« Le futur président doit apporter un plus dans tous les domaines, avec un programme ambitieux de quoi lui permettre de réaliser une vraie réforme du football national », a-t-il confié.

Sur un autre plan, la sélection nationale continue sa chute libre, puisque et après avoir perdu 12 rangs dans le dernier classement FIFA, l’EN recule encore d’une place après la double confrontation contre le Cameroun.

Les Verts sont désormais à 44e position au classement FIFA. Et à la 7e position sur le plan continental. L’Algérie a perdu un point par rapport au dernier classement de l’instance internationale. 

Mahfoud Mehenni

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img