21.9 C
Alger
lundi 20 mai 2024

L’affaire du match RS Berkane/USMA poursuit son cours: Le TAS rejette l’effet suspensif

L’affaire du match de la RS Berkane face à l’USM Alger, pour le compte de la
demi-finale de la Coupe de la Confédération africaine, suit toujours son cours au niveau
du Tribunal arbitral sportif (TAS) de Lausanne (Suisse).

Par Mahfoud M.

Ainsi, la FAF attend toujours le verdict final de cette instance pour tenter de réhabiliter la formation algéroise qui a refusé de jouer tant que la RS Berkane insiste pour évoluer avec le maillot floqué de la fantomatique cartographie annexant les territoires du Sahara occidental. On apprend que le TAS a rejeté la première requête à effet suspensif, étant donné que la fédération souhaitait retarder la décision de la CAF qualifiant Berkane à la finale avant de traiter la requête algérienne, sachant que la Confédération africaine est instrumentalisée et il serait utopique de croire qu’elle prendra le parti de l’Algérie. Le TAS pourrait donc trancher mais ne se prononcera pas maintenant sur la suspension de la compétition. Cela ne veut pas dire que l’affaire est close, mais que sa résolution prendra du temps encore et qu’il faudra attendre pour voir un peu plus clair. Une chose est sûre, la FAF ne lâchera pas l’affaire, comme l’a si bien dit le président de cette instance, Walid Sadi, qui a promis de tout faire pour réhabiliter l’USMA.

Le Maroc refera-t-il le coup face à la sélection nationale féminine U17 ?
Par ailleurs et sur un autre volet, il faut savoir que notre sélection nationale féminine U 17 rencontrera le Maroc pour le compte du dernier tour des éliminatoires du Mondial 2025 qui aura lieu en République dominicaine. Les jeunes Fennecs iront d’abord au stade municipal de Berkane pour y affronter les Lionnes de l’Atlas, le 10 mai à 20h. La manche retour aura lieu en Algérie, au stade Salem-Mabrouki de Rouiba (Alger) à 17h30, une semaine plus tard. Il est à se demander si le Maroc osera faire jouer son équipe avec le même maillot portant la cartographie imaginaire, sachant que cette compétition est gérée par la FIFA et non par la CAF qui est trempée dans la magouille et est de connivence avec le Maroc et sa fédération royale. D’aucuns pensent que Lekdja ne pourra pas manigancer cette fois-ci, ce qui montre clairement que ce qu’il a fait n’est qu’une machination, avec une carte qu’il ose exhiber seulement au niveau africain et au niveau des clubs.
M. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img