16.9 C
Alger
mercredi 22 mai 2024

La Turquie invitée d’honneur: La 55e édition de la Foire internationale d’Alger du 24 au 29 juin

Dans un contexte marqué par des indicateurs économiques au vert, la 55e édition de la Foire internationale d’Alger (FIA) aura lieu du 24 au juin prochain au Palais des expositions, Pins maritimes-Alger, sous le haut patronage du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Par Meriem B.
A ce titre, dans un communiqué de la Société algérienne des foires, filiale de la «Safex», l’on retiendra qu’à cette 55e édition de la FIA, la Turquie sera invitée d’honneur pour la deuxième fois. En outre, elle sera marquée par le retour du Canada et de la République tchèque parmi les pays étrangers fidèles de la FIA et aux côtés des exposants nationaux.
La même source indiquera que cet événement économique annuel connaitra une participation étrangère importante de 30 pays, et une présence nationale de 473 exposants dans plusieurs secteurs économiques sur un total de 638 exposants. Dans ce contexte, la Société algérienne des foires, filiale de la Safex, a fait savoir qu’à ce jour plus de 300 exposants se sont inscrits via la plateforme numérique spécialement dédiée à cette manifestation économique internationale. A ce propos, elle précisera que les inscriptions pour participer à la FIA sont toujours en cours via la plateforme numérique sur le lien : https://registration.safex.dz/logi. En outre, elle a indiqué qu’une surface d’exposition totale d’environ 25 000 m² (statistiques approximatives) est mise à disposition des exposants pour déployer leur stand. Quant aux secteurs d’activités concernés, les organisateurs évoqueront divers domaines dont celui de «l’agroalimentaire, l’industrie électrique et de l’électroménager, la mécanique, les industries manufacturières, le secteur tertiaire, le bâtiment, les matériaux de construction et de l’artisanat».
Par ailleurs, l’on apprendra également que l’Algérie sera représentée, lors de cette édition, par un nombre considérable d’exposants publics et privés, des secteurs de l’industrie chimique et pétrochimique, de l’agroalimentaire et des services. Quant à la participation étrangère, la même source indiquera qu’il s’agit de pays habitués à participer à cette foire, à l’image de la Turquie qui a été désignée comme invitée d’honneur pour la deuxième fois à la FIA. De plus, à cette édition 2024 qui sera marquée par le retour du Canada et de la République tchèque, prendront part, entre autres, la République arabe d’Egypte, l’Inde, la Russie, les Etats-Unis, l’Italie, le Cameroun, la Tunisie et le Portugal, a ajouté le communiqué de Société algérienne des foires.
Au demeurant, classée parmi les rendez-vous internationaux les plus importants, cette 55e édition de la FIA, qui «met en valeur les capacités de production nationales et qui promeut l’investissement et les échanges dans tous les domaines», s’annonce fructueuse pour les entreprises participantes, dans la mesure où les indicateurs économiques du pays s’annoncent favorables pour 2024 grâce à une performance significative de bon nombre de secteurs, en particulier l’industrie. Une performance résultant des différentes mesures prises pour drainer les investissements, étrangers y compris, l’assainissement du climat des affaires, notamment via la promulgation de la loi sur le foncier économique et la réforme continue du secteur financier, notamment l’implication des banques publiques dans le financement des projets d’investissement structurants. Une participation bancaire qui sera dorénavant plus conséquente à travers la «baisse significative», annoncée récemment par le ministre des Finances, des taux d’intérêt des banques pour les crédits dédiés à l’économie qui en 2023 ont atteint les 10 750 mds DA dont 90 % proviennent des banques publiques, et ce, en vue d’impulser davantage la dynamique d’investissement en Algérie en réduisant leurs coûts.
Ce sont là autant de paramètres qui reflètent le développement économique national qui indéniablement viendront consolider les relations commerciales et économiques déjà existantes entres les différents partenaires et renforcer ainsi les échanges commerciaux et professionnels à travers la mise en place d’un environnement propice au partenariat et à l’investissement étranger direct.
L. N.

Article récent

le jour

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img