8 C
Alger
vendredi 4 décembre 2020

La situation perdure depuis plusieurs semaines: Médicaments en rupture de stock, malades pénalisés

De nombreux médicaments sont en rupture de stock depuis des semaines. Des milliers de malades sont sérieusement pénalisés par cette situation qui intervient en pleine crise sanitaire mondiale.

Par Aomar Fekrache

Selon le Syndicat national des pharmaciens d’officine (Snapo), 250 médicaments sont actuellement en rupture de stock. Dans une déclaration à la presse, le vice-président de ce syndicat, Chafik Rahem, a indiqué avoir recensé une pénurie, entre autres, de «médicaments pour maladies chroniques, des antibiotiques, des médicaments ophtalmologiques, pour le traitement de la thyroïde…». Certains médicaments sont pour le moins vitaux pour une catégorie de malades et cette pénurie est vécue, par eux et leurs familles, comme un drame. De par le passé, des malades recouraient aux médicaments de «cabas» ou comptaient sur leurs proches ou connaissances à l’étranger pour les acquérir. Mais avec les restrictions dues à la pandémie de coronavirus, certains médicaments sont tout bonnement «inexistants». L’autre grand absent des pharmacies n’est autre que le vaccin antigrippal. D’habitude, à cette période de l’année, l’opération de vaccination en prévision de la saison hivernale a déjà commencé. «Ils nous ont dit qu’il sera disponible le 15 octobre, mais nous n’avions rien reçu. On attend, peut-être qu’il sera disponible dans les tout prochains jours», nous dira un pharmacien du centre d’Alger. Notre interlocuteur admet cependant que «l’opération de vaccination enregistre un retard, comparativement aux années précédentes». Le vaccin antigrippal, bien que facultatif pour certains, est recommandé voire obligatoire pour notamment les personnes âgées, les malades chroniques et les femmes enceintes. Il y a quelques jours, le directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie, Faouzi Derrar, a annoncé «l’importation incessante de 2 800 000 doses de vaccin antigrippal en prévision de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière, qui débutera la fin octobre à l’instar des autres pays du monde». Il a expliqué que «la propagation du coronavirus était à l’origine du retard enregistré, tout comme dans d’autres pays à travers le monde, dans l’acquisition du vaccin antigrippal et le lancement de la campagne de vaccination». Mais maintenant que le compte à rebours de ce mois d’octobre a commencé, de nombreux citoyens commencent à s’inquiéter.
La semaine dernière, c’est le Professeur Kamel Bouzid, chef du service d’oncologie au CPMC d’Alger, qui avait dénoncé une rupture de stock de médicaments pour le traitement notamment du cancer pédiatrique. Face à la gravité de la situation, la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) a annoncé avoir pris «des mesures urgentes pour acquérir un premier lot de médicaments destinés à la leucémie de l’enfant», alors qu’un «deuxième lot sera réceptionné au cours de la semaine prochaine», avait indiqué la directrice de la PCH, lors de la réception d’un premier lot d’acide folique et de méthotrexate, deux médicaments destinés au traitement de la leucémie de l’enfant. Faut-il rappeler que ces perturbations dans l’approvisionnement sont récurrentes depuis des années, et ont empiré avec la crise sanitaire due au Covid-19. Nos tentatives, hier, d’entrer en contact avec le ministère de la Santé pour avoir plus de détails sur les raisons de ces pénuries ont été vaines. Les responsables que nous avions pu joindre ont indiqué qu’ils n’étaient pas habilités à répondre à nos questions.
A. F.

Article récent

Foot/ Italie- transfert: Slimani dans le viseur de la Salernitana (Série B)

L'attaquant international algérien de Leicester City (Premier league anglaise) Islam Slimani, en manque de temps de jeu, est convoité par le pensionnaire de...
--Pub--

Articles de la catégorie

Messaoud Belambri, président du Syndicat des pharmaciens sonne l’alerte: «Médicaments : nous n’avons jamais atteint ce degré de pénurie»

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, pénuries et tensions dans l'approvisionnement de médicaments se font ressentir de plus en plus. Plus de...

843 nouveaux cas et 16 décès ces dernières 24H/Virus: reflux des contaminations, mais vigilance…

Le nombre des contaminations au coronavirus présente un recul palpable dans notre pays, grâce à la conjugaison de la conscience citoyenne et de la...

Opération “bouteilles contre flexy” à Oran: Plus de 11.000 bouteilles récoltées en 10 jours

L’opération "bouteilles contre flexy", qui consiste à offrir du crédit téléphonique aux citoyens qui ramènent des bouteilles en PET (plastique transparent), lancée par l’entreprise...

Réassurance: La CCR augmente son capital à 25 milliards DA

La Compagnie centrale de réassurance (CCR) vient d'augmenter son capital social, le portant de 22 milliards de DA (170,54 millions USD) à 25...
- Advertisement -