16.9 C
Alger
dimanche 4 décembre 2022

«La rive orientale» de Hakim Tounsi : Un regard sur l’architecture mauresque

La villa Dar Abdeltif a reçu samedi un public nombreux lors du vernissage de l’exposition «La rive orientale». Signée Hakim Tounsi, ces œuvres réalisées en plein période du confinement lié au covid-19 mettent en valeur l’architecture mauresque de plusieurs édifices culturels. En effet, il s’agit d’une exposition de peinture dédiée à l’architecture mauresque et au cycle naturel de la vie à travers les arbres, restitués dans un style semi-figuratif et une riche palette, a été inaugurée, samedi à Alger, par l’artiste peintre Hakim Tounsi. Intitulée «La rive orientale», cette exposition est organisée par l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc) à la villa Dar Abdeltif. Une première collection d’une vingtaine de toiles revisite l’architecture mauresque de certains centres historiques des villes algériennes dans des œuvres comme «Madina», «Pont», «Mauresque» ou encore «Arcades» qui mettent en avant des éléments du bâti avec un intérêt plus prononcé pour les ornements, également peints différemment avec de nouvelles formes et couleurs.Hakim Tounsi s’intéresse plus particulièrement aux anciennes mosquées dans des toiles comme «Mosquée», «Minaret», «Dôme», «Sidi Flene» ou encore «Mihrab» où le bâti n’est qu’un contenant accessoire aux riches ornements. Une seule toile aux couleurs de terre intitulée «Timimoun» s’intéresse à l’habitat des ksour du Sahara dans ce même style semi-figuratif qui réorganise les formes selon les inspirations de l’artiste.
Dans une seconde collection, le plasticien propose son regard sur l’arbre comme illustration de la vitalité, de la force et du cycle de la vie. Le visiteur peut ainsi découvrir les arbres en spirales de l’artiste, déclinés sur plusieurs saisons et en plusieurs couleurs dans des toiles comme «Les arbres», «Arbre bleu», «Rose», «Hiver», «Automne» ou encore «Arbre blanc». Dans «Le duel» Hakim Tounsi propose des arbres rivalisant de verdure, de brillance et de dorure, alors que dans «Nature morte» il revisite ce concept, représentant à la base des objets inanimés de manière très réaliste, pour l’intégrer dans son registre figuratif et sa palette de couleurs. Le public qui était nombreux lors du vernissage de cette exposition a apprécié ce «voyage dans le temps et l’histoire». Né en 1965, Hakim Tounsi est diplômé de l’Ecole nationale des beaux-Arts en 1992 avant de se consacrer à l’enseignement. Installé en France, il expose souvent ses œuvres à Paris et participe à des manifestations culturelles en Espagne.
L’exposition «La rive orientale» est ouverte au public jusqu’au 23 février à la villa Dar Abdeltif.

M. K.

Article récent

Le 04 Decembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img