13.9 C
Alger
mercredi 7 décembre 2022

La Fifa n’a pas encore traité le dossier du match Algérie-Cameroun Une amende de 3 000 francs suisses à la FAF

La Fédération internationale de football (Fifa) a infligé une amende de 3 000 francs suisses (un peu moins de 3 000 euros) à la Fédération algérienne (FAF) pour diverses infractions liées à l’ordre et à la sécurité, lors de la confrontation du 29 mars dernier contre le Cameroun, pour le compte des barrages (retour) du Mondial 2022 au Qatar.

Par Mahfoud M.

Dans un communiqué publié lundi sur son site officiel, la Fifa a indiqué que la sanction imposée par sa Commission de discipline, en application de l’article 16 du code disciplinaire, fait référence plus précisément «aux jets d’objets» et de «fumigènes».
Il faut dire que cette sanction infligée à l’Algérie a sans aucun lien avec le recours déposé par la FAF, qui conteste l’arbitrage du Gambien Bakary Gassama, accusé d’avoir pris plusieurs décisions favorables au Cameroun, comme l’a si bien dit le chargé de communication de l’équipe nationale, Salah-Bey Aboud. La Fifa doit encore se prononcer sur le sujet. La Fédération algérienne de football avait introduit, sur recommandations de ses conseils juridiques, une demande à la Fifa à l’effet de faire examiner le dossier de réclamation concernant la rencontre, par la Commission d’arbitrage de la Fifa, seule habilitée à mettre la lumière sur l’impartialité de l’arbitre du match. Les preuves impliquant l’arbitre Bakary Gassama sont au niveau de la commission de discipline. Dans un communiqué, la FAF avait affirmé que «cette demande était motivée par le fait que le dossier de réclamation introduit s’appuie sur un argumentaire et des considérations techniques liées à l’arbitrage qui nécessitent un examen de la part d’une structure spécialisée». Selon la même source, la FAF s’est appuyée dans son dossier sur la nécessité de revenir aux enregistrements vocaux qui ont eu lieu entre le directeur de jeu Gassama et les arbitres de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR). «Dans le cas où le verdict attendu n’est pas favorable à l’équipe nationale, la FAF est disposée à saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne», a indiqué à l’APS un membre du fédéral de la FAF.

Belmadi prolongerait son contrat «au moins jusqu’à la CAN-2023»
Sur un tout autre sujet, le sélectionneur de l’équipe nationale, Djamel Belmadi, s’est dit disposé à prolonger son contrat «au moins» jusqu’à la Coupe d’Afrique des nations CAN-2023 en Côte d’Ivoire (23 juin – 23 juillet). «Mon contrat court jusqu’en décembre 2022, mais avec l’Algérie il est plus que moral, mais à un moment donné il faudra faire quelque chose, notamment sur le plan juridique et signer un prolongement. Je suis prêt à rester au moins jusqu’à la CAN-2023», a indiqué Belmadi sur les ondes de la chaîne radiophonique française RMC. Après trois semaines de réflexion, Belmadi a annoncé, dimanche 24 avril, sa décision de poursuivre son aventure avec les «Verts», en dépit de l’échec à qualifier l’Algérie à la Coupe du monde 2022 au Qatar. «On doit se remettre en question tous les jours dans la victoire comme dans la défaite. Cette idée de challenge de se relever, de redevenir fort et reconquérir ce qu’on a perdu me tient à cœur. On va d’abord se relever tous ensemble, regagner, ensuite on verra», a-t-il ajouté.

M. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img