23.9 C
Alger
samedi 24 septembre 2022

La Fédération des auto-écoles annonce une augmentation: Le permis de conduire à 34 000 DA à compter du mois de mars

«Le prix du permis de conduire passera de 20 000 DA à 34 000 DA à partir du mois prochain, au niveau du territoire national», a indiqué le président de la Fédération nationale des auto-écoles (Fnae), annonçant un nouveau programme de formation dont l’augmentation du nombre d’heures de formation et la baisse du nombre de fois de passage de l’examen.
La série d’augmentation des prix ne semble pas vouloir finir cette année, même celui du permis de conduire va connaître une augmentation considérable. Selon Ahmed Zineddine Aoudia, président de la Fédération nationale des auto-écoles, «le prix du permis de conduire devra connaître une importante augmentation. Il sera donc revu à hauteur de 34 000 DA à compter du mois de mars prochain, au niveau du territoire national». Dans une déclaration à un média national, Aoudia a indiqué que cette mesure devra être appliquée au niveau des 7 000 auto-écoles déployées au niveau de 48 wilayas et qu’«en cas de non-respect de cette mesure, les contrevenants s’exposeront à des sanctions règlementaires, pouvant aller jusqu’à la fermeture définitive». Le président de la Fnae a également indiqué que le ministère des Transports a appliqué un nouveau programme national pour la formation des candidats, mis en place conformément à des mécanismes discutés avec sa fédération la semaine dernière. Il s’agit de l’augmentation du nombre d’heures de formation et la baisse du nombre de fois de passage de l’examen. Le nombre de candidats à l’examen est également revu à la baisse de 15 candidats pour une semaine, à 10 pour quinze jours. Cela devrait, selon lui, permettre au candidat d’avoir droit à une meilleure formation. Pour ce qui est de la formation, il précise que le volume horaire pour le côté théorique est désormais passé à 25 heures et le côté pratique à 30 heures, pour un total de 55 heures, afin de pouvoir avoir son permis. Sur ce point, le président de la Fédération nationale des auto-écoles a ajouté que l’ensemble des auto-écoles sont obligées d’augmenter le volume horaire pour chaque candidat à 55 heures, conformément aux instructions du ministère des Transports. En outre, il est à rappeler que le ministère des Transports avait fixé de nouvelles règles pour l’exercice de l’activité des auto-écoles, concernant notamment l’âge et les caractéristiques des véhicules utilisés dans l’enseignement de la conduite automobile, selon un nouvel arrêté ministériel publié au dernier Journal officiel. Il s’agit de l’arrêté du 29 décembre 2020 modifiant et complétant l’arrêté du février 2019 portant cahier des charges des auto-écoles. Les modifications apportées par le nouvel arrêté concernent les dispositions des articles 6, 10 et 15 du cahier des charges relatif à certaines conditions d’ouverture des auto-écoles à temps partiel. Ces auto-écoles doivent répondre à des exigences, à savoir être dotées d’une carte de voiture-école d’enseignement de la conduite délivrée par le directeur des transports de wilaya. «Le modèle-type de la carte de voiture-école d’enseignement de la conduite est joint en annexe», stipule l’article 6 du nouvel arrêté. Quant à l’article 10 du cahier des charges, sa modification concerne la condition d’âge et les caractéristiques des véhicules destinés à l’enseignement de la conduite automobile. Il est, à ce propos, exigé que l’âge d’accès pour la première fois en exploitation soit de moins de dix ans pour les véhicules dont le poids total autorisé en charge (PTAC) n’excède pas 3 500 kilogrammes, quinze ans pour les véhicules de transport en commun de personnes et de transport de marchandises et dix ans pour les remorques et les semi-remorques.
Thinhinene Khouchi

Article récent

Le 25 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img