16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

La consommation nationale en carburants a atteint 15,6 millions tonnes Produits pétroliers : l’Algérie est en autosuffisance

Le président de l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH), Rachid Nadil, a indiqué, hier, que la consommation nationale en carburants a atteint en 2021 une quantité totale de 15,6 millions de tonnes.
Il a affirmé, a cet effet, que le pays est en autosuffisance en matière de production de produits pétroliers.
S’exprimant à l’émission «L’heure du mardi» de la Chaîne 3 de la Radio algérienne, M. Nadil a affirmé que la consommation nationale en carburants a «connu une hausse en 2021, atteignant 15,6 millions de tonnes, dont 9,7 millions de tonnes de gasoil, 3,6 millions de tonnes d’essence et 1,3 million de tonnes de GPLC (gaz de pétrole liquéfié carburant)». Cette consommation comprend aussi plus d’un million de tonnes de GPL, a ajouté le président de l’ARH, assurant que le pays n’avait pas importé de carburants depuis l’année 2020. Dans de précédents bilans, l’ARH avait annoncé une consommation de carburants de 12,59 millions de tonnes en 2020 et de 14,4 millions de tonnes en 2019. «Si l’activité économique reprend normalement dans les prochains mois, on aura besoin peut-être d’un petit appoint d’importation de gasoil de 300 000 à 400 000 tonnes. Cette quantité reste très insignifiante par rapport à la consommation annuelle», a expliqué M. Nadil. Le président de l’ARH a fait savoir également que le Groupe Sonatrach est en train de développer des procédés pour faire augmenter la production de gasoil en Algérie, qui devraient aboutir dans six à huit mois. «Ces procédés techniques vont réduire davantage le recours à l’importation», a-t-il relevé. Aussi, l’entrée en production de la raffinerie de Hassi Messaoud permettra de disposer d’un surplus de production de gasoil, a fait savoir le président de l’ARH. Saluant les efforts fournis par Sonatrach et Naftal, notamment dans la généralisation de l’essence sans plomb, qui avait remplacé toutes les autres qualités d’essence depuis juillet 2021, il a qualifié cette opération de «réussie» et qui avait permis d’économiser d’importants montants en devises. Evoquant la consommation nationale du GPLC, M. Nadil a fait état d’un nombre de 850 000 véhicules convertis au GPLC, dont plus de 50 000 durant le 1er semestre 2022, tandis que la consommation nationale en GPLC est de 1,3 million tonnes en 2021. S’agissant des missions et attributions de l’ARH, M. Nadil a évoqué un «texte en cours d’élaboration devant permettre à l’Autorité de disposer de la prérogative de décider de l’emplacement des stations de services sur la base d’un plan d’aménagement et d’étude de marché», et ce, pour éviter, a-t-il expliqué, la concentration de ces stations sur certaines wilayas.

2750 stations de service activent à l’échelle nationale
Selon les chiffres de l’ARH, il existe, à ce jour, 2 750 stations de services à l’échelle nationale, dont plus de 1 400 relevant du secteur privé et le reste appartenant à Naftal. Au 1er semestre 2022, l’ARH a accordé des autorisations pour l’ouverture de 28 nouvelles stations, a fait savoir M. Nadil, indiquant qu’un nombre de 120 à 125 dossiers de demandes d’autorisations pour l’ouverture de nouvelles stations-service sont en cours d’examen. Le président de l’ARH a plaidé pour la révision de la marge bénéficiaire des prix des carburants, qui ne permet, selon lui, que de «couvrir les charges» des stations-service, estimant que «l’augmentation des prix de quelques centimes sera suffisante». Par ailleurs, M. Nadil a annoncé que l’ARH va recruter plus d’une centaine d’ingénieurs et de techniciens, en vue d’étendre ses services de contrôle. L’ARH compte aussi se doter d’un grand siège central et de trois directions régionales à Hassi Messaoud (Ouargla), à Skikda et à Arzew, qui verront le jour en début d’année prochaine.
Meriem Benchaouia

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img