26.9 C
Alger
vendredi 18 juin 2021

La CGEA représente le patronat algérien auprès de l’OIT: Saida Neghza poursuit le combat au profit des entreprises

La présidente de la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA), Saida Neghza, a pris part, par vidéoconférence, à la 109ème Conférence internationale du Travail, tenue, hier, à Genève (Suisse).

Par Massi Salami

Lors de cette conférence, organisée par l’Organisation Internationale du Travail (OIT) sous le thème principal : “les effets de la pandémie du COVID 19″, Mme Neghza, qui était le seul représentant du patronat algérien a présenté un exposé sur les effets de la pandémie sur le chômage et la croissance, avant d’appeler à une plus grande solidarité internationale.
Saida Neghza dans son allocution a souligné que ” cette pandémie n’a épargné aucun pays et a provoqué une récession mondiale sans précédent, causant perte de postes d’emploi, faillite des entreprises et appauvrissement de grandes couches de la population “.
Cette pandémie, a-t-elle ajouté, ” a montré le grand besoin de bâtir un monde plus solidaire où aucune personne, ni pays ne devrait être mis en marge. Un monde uni qui permettra le développement de tous avec une protection collective pour affronter avec efficacité les crises à venir “. La présidente de la CGEA a déclaré soutenir l’approche développée par le Directeur général de l’Organisation, qui appelle à la mise en place d’une croissance basée sur l’homme et un avenir de travail basé sur la justice sociale et un travail digne pour tout le monde, en orientant l’économie au service de l’humain et lier l’efficacité économique à la justice sociale.
L’Algérie, a-t-elle expliqué, ” a été impactée par l’épidémie qui a rendu plus difficile sa situation économique suite à la baisse des prix des hydrocarbures, due à la récession économique mondiale “. Pour faire face aux conséquences de la crise, indique-t-elle : ” le président de la République Abdelmadjid Tebboune a donné instructions au gouvernement de protéger, d’une part, la santé des citoyens et préserver leur pouvoir d’achat et, d’autres part, soutenir l’appareil de production et limiter la perte de postes d’emploi”. A cela s’ajoute les mesures de confinement total ou partiel selon les régions, la fermeture de certaines entreprises et lieux de loisirs et de restauration en plus de l’activité commerciale hormis celle qui approvisionne la population en produits de base, a indiqué Mme Neghza. Il a été procédé aussi à ” l’encouragement des entreprises et administrations publiques à recourir au télétravail en application de la réglementation en vigueur. Des primes exceptionnelles ont été accordées aux travailleurs de la santé et ceux de la propreté et de l’hygiène mobilisés dans le cadre de la prévention et la lutte contre le coronavirus ” souligne-t-elle. Aussi, l’Etat a accordé des aides financières aux personnes exerçant des petits métiers impactés par l’épidémie. ” Le président de la République a également décidé de mesures exceptionnelles pour faciliter l’importation de produits pharmaceutiques, équipements médicaux et autres matériels sur le marché national en les exemptant de la TVA et des taxes douanières ” a-t-elle rappelée. La CGEA, quant à elle, a participé à cet élan à travers des propositions faites aux différents ministères, concernés par les affaires sociales et économiques, comme elle a accompli son devoir national en collectant et acheminant des aides, médicaments et produits alimentaires, dans les zones les plus touchées par l’épidémie, a indiqué Saida Neghza. La présidente de la CGEA a saisi l’occasion pour “rappeler le calvaire du peuple Palestinien et dénoncer les agressions récurrentes dont il est victime de la part de l’entité sioniste”. Comme elle a plaidé pour plus de solidarité et de justice pour assurer des vaccins aux pays faibles et pauvres, pour un monde équilibré, moins égoïste et sans Covid 19.
M. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img