19.9 C
Alger
jeudi 8 décembre 2022

Justice/Education

Fuites des sujets du BEM : première peine d’emprisonnement prononcée

Les tribunaux algériens ont commencé à prononcer les «premières peines d’emprisonnement» pour des faits liés
à la fuite des sujets de l’examen du Brevet d’enseignement moyen (BEM), la diffusion de corrigés et la «triche»,
a indiqué, samedi, le ministère de la Justice dans un communiqué.

Par Samah B.

«Les enquêtes sont très sérieusement menées pour identifier et arrêter toute personne dont l’implication dans ce type d’actes est établie, en vue de la traduire en Justice conformément aux nouvelles dispositions rigoureuses du code pénal, amendé le 28 avril 2020, lequel prévoit une peine d’emprisonnement de 15 ans et une amende de 1 500 000 DA», précise la même source.Ainsi, «le tribunal correctionnel de Guelma a condamné, le 8 septembre, le lycéen répondant aux initiales ‘’B.L’’ à une peine d’une année de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 DA pour avoir diffusé le corrigé de l’examen de langue arabe sur sa page Facebook», ajoute le communiqué.Le tribunal de M’sila a, quant à lui, «placé l’accusé ‘’Dj. M.’’ en détention provisoire pour avoir fuité le sujet de langue arabe par téléphone portable. Son procès est reporté au 13 septembre 2020», selon la même source.
Par ailleurs, le ministère de la Justice a précisé que les brigades de lutte contre la cybercriminalité déployées sur tout le territoire national «ont pu identifier plusieurs personnes ayant commis des actes similaires». Le ministère public s’emploie à les arrêter pour les présenter à la justice et requérir des peines maximales à leur encontre.Dans ce cadre, un individu répondant aux initiales «B.B.A» a été interpellé par les éléments de sureté de la wilaya de Djelfa, pour avoir diffusé le sujet de langue arabe. Deux autres jeunes répondant aux initiales «K.M.I» et «B.A.D.M» ont été identifiés par les services de lutte contre la cybercriminalité de Tissemsilt pour avoir respectivement fuité les sujets d’examen de langue arabe et anglaise.
Dans la commune de Bekaria (Tébessa), un étudiant universitaire «C.M.A» a été placé en garde à vue pour diffusion du sujet de la langue arabe, et un autre de Ghardaïa «F.A.R» arrêté en flagrant délit d’échange de SMS avec sa sœur concernant l’épreuve de mathématiques.
«Les responsabilités seront établies une fois les cyber investigations parachevées».
BEM et Bac : AT et la Chambre de l’artisanat distribuent plus de 600 000 bavettes aux candidats
Plus de 600 000 bavettes ont été distribuées aux candidats à l’examen du BEM et du Bac sur tout le territoire national par Algérie Télécom (AT) et la Chambre nationale de l’artisanat et des métiers, indique, hier, AT dans un communiqué. «Ce quota destiné aux candidats du BEM et du Bac est le fruit de la mise en exploitation de 56 ateliers financés par Algérie Télécom», précise la même source.Le communiqué rappelle, dans ce sens, la signature, le 17 août dernier, d’une convention de mécénat entre Algérie Télécom et la Chambre nationale de l’artisanat et des métiers portant sur le financement de 56 ateliers sur tout le territoire national, sous le patronage du ministre de la Poste et des Télécommunications et le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial. Cette initiative, est-il souligné, s’inscrit dans le cadre des efforts consentis à la lutte contre la propagation de la pandémie Covid-19.Le succès de cette opération, ajoute le communiqué, «illustre une nouvelle fois l’intérêt que porte Algérie Télécom à la sécurité des citoyens de manière générale et des écoliers de manière particulière et confirme sa position d’entreprise citoyenne».

Khenchela : distribution de 8 000 bavettes aux candidats
Un quota de 8 000 bavettes a été remis samedi aux services de la Direction de l’éducation de la wilaya de Khenchela en vue de sa distribution aux candidats du baccalauréat, à l’initiative de la Direction opérationnelle locale de télécommunication (DOT) d’Algérie Télécom (AT) et la Chambre locale de l’artisanat et des métiers (CAM). Conformément à la convention signée entre la Direction générale d’Algérie Télécom (DGAT) et la Chambre nationale de l’artisanat, il a été procédé au financement d’un atelier de confection de bavettes, a indiqué à l’APS la responsable de l’information auprès de la DOT d’Algérie Télécom, Nadia Charabane.Elle a, dans ce sens, détaillé que le financement a concerné l’acquisition des machines à coudre et la fourniture de divers équipements pour les mettre à la disposition des artisanes chargées de la confection des bavettes. Plusieurs dizaines d’artisanes se sont portées volontaires pour fabriquer près de 11 000 bavettes, remises à la Direction de l’éducation en vue de renforcer le protocole préventif sanitaire lors des examens de fin d’année scolaire, a indiqué le directeur local de la CAM de Khenchela, Kamel Sayad, saluant l’initiative de la société d’Algérie Télécom. De son côté, le directeur de l’Education, Mourad Messibah, a valorisé l’initiative des responsables d’Algérie Télécom, assurant que ce lot de bavettes permettra de couvrir les besoins pour l’application des mesures préventives de lutte contre le Covid-19 lors des épreuves du baccalauréat.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img