23.9 C
Alger
jeudi 23 mars 2023

Journées Lotus cinématographiques du court-métrage «Echach» remporte le bouclier du Lotus d’or

La première édition des journées Lotus cinématographiques internationales du court-métrage a été clôturée samedi-soir à la maison de la culture Houari-Boumediene de Sétif par le couronnement du film «Echach», du réalisateur irakien Ali Al Kaabi, du prix du bouclier du Lotus d’or.
Le film «Jamiouna Nantami» (Tous nous appartenons), du réalisateur algérien Mohamed-Larbi Bourourou, a décroché le prix du bouclier du Lotus d’argent, tandis que le prix du bouclier du lotus de bronze a été décerné au film «414» de Younès Ismaïl d’Algérie.
A l’issue de la première édition de cette manifestation culturelle, organisée par l’association locale «Siroul» de développement des arts et la technologie, la scénariste Abla Belamri, également membre du jury, a assuré à l’APS que «la sélection des lauréats des trois premiers prix a répondu à des normes précises respectées par les membres du comité de jury, dont Noureddine Berabah de M’sila et Samir Djedi de Sétif».
De son côté, Noureddine Berabah a invité les jeunes vidéastes participant à cette manifestation à éviter le travail individuel et à produire des films au sein d’équipes de spécialistes ainsi qu’à faire montre de créativité et tirer avantage des expériences d’autrui à l’occasion de pareils festivals.
Le film «Echach» a traité en 8 minutes et 45 secondes l’histoire d’une jeune Irakienne malvoyante qui, suite à une intervention chirurgicale, enveloppe ses yeux d’une bande (Chech) et rêve d’une vie meilleure en recouvrant la vue.
Mais à sa grande stupéfaction, elle finit par remettre la bande «Echach» pour ne pas voir l’horreur causée à son pays par la guerre.
En marge de la manifestation, une exposition d’affiches de films algériens a été organisée au hall de la maison de la culture, parallèlement à la tenue d’ateliers de formation au profit des jeunes vidéastes dans les domaines de la mise en scène, le tournage,
l’écriture de scénario, le maquillage et le montage.
Pour sa part, le directeur de wilaya de la culture et des arts, Ameur El Hachemi, a indiqué que cette manifestation, marquée par la participation de 22 films représentant 6 pays arabes (l’Algérie, l’Irak, l’Egypte, la Tunisie, le Yémen, et la Syrie), s’inscrit dans le cadre de la politique de soutien du ministère de tutelle aux activités cinématographiques qui suscitent de plus en plus l’engouement des jeunes.
L. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img