18.9 C
Alger
lundi 27 mai 2024

Journée nationale des personnes aux besoins spécifiques à Mostaganem: La CNAS, une institution citoyenne par le devoir

Ici comme ailleurs, on n’a jamais cessé de penser que l’inclusion du handicapé est un aspect essentiel du respect des droits humains, du développement durable, de la paix et de la sécurité. En effet, à Mostaganem les personnes aux besoins spécifiques ont eu, ce 14 mars, leur journée nationale et l’ont copieusement fêtée. Partout à travers la wilaya, on a célébré cette journée qui a d’ailleurs plusieurs objectifs. Le principal reste celui de sensibiliser et de valoriser des actions envers cette frange de la population. En effet, la Caisse nationale des assurés sociaux (CNAS) de la wilaya de Mostaganem a pris plusieurs initiatives qui vont permettre de modifier le regard que nous portons sur les personnes handicapées. Selon Réda Ouagouag, directeur de la CNAS, «la prise en charge de cette catégorie de personnes fait partie des actions auxquelles nous portons une attention toute particulière». En effet, a-t-il ajouté, «le côté humanitaire est de tout temps présent dans nos activités, car une diversité de facilitations administratives vont au profit de ces handicapé. A la CNAS, sur l’ensemble de nos agences nous avons ouvert des passages accessibles. Afin d’aider la personne aux besoins spécifiques nous avons mis, à l’entrée de chaque agence, une chaise roulante pour simplifier l’accessibilité à tous les services. L’ouverture de guichets spéciaux à l’intention des handicapés a été pour nous une décision qu’il fallait prendre afin d’éviter de les incommoder par des attentes interminables». Le directeur a ensuite rappelé que la CNAS a ouvert des services de contrôle afin de faciliter les procédures pour l’obtention d’appareillage et d’accessoires auprès de l’Office national d’appareillages pour personnes handicapées (Onaaph). «Notre devoir, expliquera M.Ouagouag, c’est d’être à l’écoute des personnes aux besoins spécifique qui représentent quand même 3 à 4 % des assurés sociaux». «Quel que soit le handicap, nous nous réunissons périodiquement avec les représentants des associations de protection des personnes handicapés afin de cerner leurs difficultés et leur apporter des solutions, à travers la plateforme SIGAP (Système intégré de gestion de l’appareillage) permettant d’éliminer les contraintes et les difficultés rencontrées par les demandeurs des prises en charge des produits d’appareillage», a-t-il poursuivi. Comme la CNAS se veut un organisme citoyen, elle contribue à la prise en charge des handicapés mentaux avec une aide de 500 DA/jour pour chaque enfant pour un total de 4 795 sujets. Cette aide, dira le directeur, s’inscrit dans le cadre des conventions ratifiées avec les associations de handicapés. Enfin, la Journée nationale des personnes aux besoins spécifique n’est pas seulement une célébration mais des actions enrichissantes.
Lotfi Abdelmadjid

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img