21.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Journée nationale de l’Imam: L’Algérie nouvelle a besoin de tous ses enfants pour relever les défis

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a affirmé hier que l’Algérie nouvelle qui a parachevé l’édification de ses institutions, « a besoin de tous ses enfants » pour relever les défis nationaux et internationaux, soulignant qu’il s’agit d’une entreprise exigeant davantage de travail pour leur inculquer les principes de dévouement au service de la Patrie.

 

 

 

Dans un message à l’occasion de la Journée nationale de l’Imam, lu en son nom par le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi lors des festivités officielles marquant la célébration de cet évènement, le Président Tebboune a indiqué que l' »Algérie nouvelle qui a parachevé l’édification de ses institutions, a encore besoin de tous ses enfants pour faire face aux défis nationaux et internationaux, présents et à venir ». Cette œuvre, poursuit le Président Tebboune, « nous interpelle à l’impératif de déployer davantage d’efforts en œuvrant à inculquer à nos enfants les valeurs du Bien, de la bienfaisance et de l’abnégation au service de la patrie, et à les outiller de science, de savoir et de progrès ». Le Président de la République s’est dit convaincu, dans ce cadre, de la « forte contribution des mosquées, grâce aux moyens et à l’intérêt qui leur sont accordés par l’Etat, à l’exhaussement du niveau des membres de la Nation en fidélité au serment fait aux Chouhada et moudjahidine ». Evoquant la célébration de la Journée nationale de l’Imam, le Président Tebboune dira qu’elle a été instituée pour « rendre hommage à l’Imam et marquer la reconnaissance de l’Etat pour la place qu’il occupe et sa valeur au sein du système social du pays ». Il rappellera, à cet égard, les contributions de l’imam, « qui veille sur la religion et la bonne conduite au sein de la société », et qui a « protégé, aux côtés des enfants fidèles, les valeurs de la Nation des tentatives d’aliénation ». L’imam qui a « défendu, jadis, la Nation, soutenu par tous les enfants de la société, défend aujourd’hui la modération en faisant front face à toute pensée étrangère pouvant ternir son image », a ajouté le Chef de l’Etat. Affirmant que « l’institution d’une journée de l’Imam traduit le sens de reconnaissance, d’authenticité et de loyauté », le Président Tebboune a relevé que la coïncidence de cette journée « avec la disparition de l’un des éminents imams algériens, Cheikh Sidi Mohamed Belkebir se veut une autre reconnaissance du mérite de cet érudit ». « L’apport de Cheikh Sidi Mohamed Belkebir, qu’Allah ait son âme, est le prolongement du legs scientifique de l’Emir Abdelkader, Ahmed Tidjani, Sidi Boumediene Al-Ghouth, Al-Maghili, Al-Akhdari, Abderrahmane et-Thaâlibi, Benbadis, Atefiche, Al-Maqqari et bien d’autres éminents imams que comptent les pages de l’histoire scientifique et culturelle de l’Algérie et de plusieurs pays musulmans auxquels leurs mérites scientifiques se sont étendus », a-t-il poursuivi. « La grande considération vouée à ces imams érudits et à leurs disciples à travers l’ensemble du territoire national témoigne de l’attachement du vaillant peuple algérien à son référent religieux national, et de l’importance qu’il accorde aux serviteurs des mosquées, des écoles coraniques et des zaouias, des établissements engagés à honorer le serment des conquérants et leur mémoire à chaque fois que l’occasion se présente », a faire remarquer le Président Tebboune. Pour le Président de la République, la célébration de cette journée « en ce lieu béni qui abrite le mausolée du compagnon du Prophète (QLSSSL) Okba Ibn Nafaa El Fahri (qu’Allah l’agrée) est la preuve édifiante que son legs scientifique et spirituel n’est pas rompu et que cette terre bénie demeurera fidèle aux valeurs de notre sainte religion. Une religion que nos pères et grands-pères avaient adoptée et qui leur a permis d’apaiser les haines et les discordes, laissant place à l’entente et à la conciliation ». « Mus par une foi inébranlable, nos aînés s’en sont allés répandre le message de l’Islam à l’humanité entière. Notre glorieuse histoire est témoin des conquêtes du grand Chef Tarik Ibn Ziad et du savant réformateur Abdelkrim el Maghili et bien d’autres », a-t-il soutenu. Le Président Tebboune est revenu dans son message aux « évènements et circonstances difficiles » qu’a connu le pays cette année, affirmant que l’Algérie avait réussi à les « surmonter grâce à notre profonde foi en Allah le Tout-Puissant et la mobilisation de toute la société à la faveur d’un élan de solidarité et d’entraide qui lui a permis de sortir de ces épreuves difficiles encore plus soudée ». Il fera observer qu’en dépit de ces circonstances difficiles, « l’Algérie a tenu à célébrer le 60e anniversaire du recouvrement de sa souveraineté nationale, une occasion pour rappeler à la société dans toute sa composante, notamment aux jeunes, les sacrifices des parents et des aïeux et les épopées des martyrs et des moudjahidine ». Le Président Tebboune a évoqué, dans ce sens, le « défilé grandiose du cinq juillet dernier », un évènement qui a, a-t-il dit, « reflété la grandeur de ce pays » et permis aux Algériens de « contempler la puissance de notre Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN) ». « Une image forte attestant que l’Algérie, pays pacifique soutenant la paix et le dialogue en tout lieu et solidaire avec les causes justes dans le monde, est dotée également d’une force de défense et de moyens de dissuasion lui permettant de préserver sa sécurité et sa stabilité », a-t-il conclu.

 

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img