20.8 C
Alger
vendredi 30 septembre 2022

Journée nationale de la poésie: Un riche programme en hommage à Moufdi Zakaria

La célébration de la Journée nationale de la poésie s’étalera sur trois jours. Ce programme organisé par l’Union algérienne des arts et de la culture (UAAC) débute aujourd’hui et se poursuivra jusqu’à jeudi, annoncent les organisateurs.

Par Abla Selles

La célébration de cette journée, coïncidant avec le 45e anniversaire de la disparition du poète de la Révolution algérienne Moufdi Zakaria, sera une occasion pour rendre hommage à ce grand poète et porte-voix de la Révolution algérienne, en reconnaissance du rôle de ce militant et grand moudjahid qui a fait entendre la voix de la Révolution de par le monde et dont les poèmes déclament les valeurs du combat, de la résistance et de la lutte contre le colonialisme français et mettent en valeur la personnalité et l’identité nationales.
Organisée en collaboration avec la Fondation «Moufdi-Zakaria» et dans le cadre du programme des festivités commémorant le 60e anniversaire de l’indépendance, la Journée nationale de la poésie propose un riche programme. Des lectures poétiques et des interventions sont au programme de cet évènement, ainsi que la distinction de la Fondation «Moufdi-Zakaria» pour son rôle dans la collecte de la production poétique du poète comportant ses études, conférences et articles de presse, et pour faire connaître aussi son génie poétique et son combat contre le colonialisme français auprès des jeunes générations, selon les organisateurs.
D’autres distinctions sont prévues également en l’honneur des poètes Adem Fathi, Habiba Mohamadi, Mounira Saada Khelkhal, le traducteur et chercheur Mohamed Arezki Ferad et le poète mauritanien Cheikh Abou Chadja.
Le volet littéraire de la manifestation porte sur l’organisation d’une conférence sur le thème «La révolution algérienne, source d’inspiration des poètes du monde entier», et ce, au niveau du village des artistes à Zeralda. La conférence verra une série d’interventions sur «Les stations phares de la vie de Moufdi Zakaria», «Fondation Moufdi-Zakaria, réalisations et défis», «La révolution algérienne dans la poésie irakienne», «La révolution algérienne dans la poésie saoudienne», «La révolution algérienne dans la poésie arabe» et «Les dimensions politiques et artistiques du chant révolutionnaire».
Lors de la clôture de cette manifestation, il sera procédé à l’annonce des lauréats d’un concours de poésie.
Moufdi Zakaria, de son vrai nom Zakaria Cheikh, né le 12 juin 1908 à Beni Yezguen (Ghardaïa), a poursuivi ses études à Annaba avant de se rendre en Tunisie pour rejoindre l’école el-Khaldounia et l’université «Zeytouna» avant de regagner l’Algérie en 1926.
Il consacra la majorité de son œuvre au mouvement national, notamment dans ses recueils poétiques «La flamme sacrée», «Sous l’ombre des oliviers», «A l’inspiration de l’Atlas», outre son Iliade sur l’Algérie composée de 1 001 vers et l’hymne national «Qassaman». Moufdi Zakaria est décédé le 17 août 1977.

A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img