24.9 C
Alger
mercredi 17 août 2022

Journée nationale de la normalisation: Élaboration de 662 normes nationales en 2021

L’Institut algérien de normalisation (Ianor) a élaboré 662 normes nationales au 30 novembre 2021, dont 339 nouvelles normes et 283 normes révisées, a indiqué, lundi à Alger, son directeur général, Djamel Hales.
Intervenant lors d’une journée d’étude célébrant la 25e journée nationale de la normalisation, M. Hales a également fait savoir dans un bilan des activités de l’institut en 2021, que l’Ianor a procédé à l’annulation de 65 normes, jugées obsolètes, durant l’année en cours.
Le même responsable a indiqué également que l’Algérie comptait au 30 novembre dernier, une collection de 10 744 normes algériennes (NA) dont 1 094 normes fondamentales, 2 060 normes de chimie et pétrochimie, 1 608 normes agroalimentaires, 1 569 normes d’électrotechnique, 2 232 normes du secteur «mine-métallurgie-mécanique», 1 123 normes de matériaux de construction et 1 058 normes du secteur «santé-sécurité-environnement».
S’agissant des activités régionales de l’institut, M. Hales a évoqué la participation de l’Ianor aux travaux de l’Organisation africaine de normalisation (Arso) au sein de sept comités techniques incluant trois experts algériens.
L’Ianor, ajoute M. Hales, a participé aussi au suivi des travaux de l’Organisation arabe du développement industriel, de normalisation et des mines, ainsi qu’à 11 comités techniques de l’Institut de normalisation et de métrologie des pays islamiques (SMIIC).
En matière d’information, le responsable a également affirmé que l’Ianor dispose de 74 contrats de veille normative avec des opérateurs économiques nationaux, afin de fournir à ceux-ci l’actualité de l’évolution des normes internationales.

Objectif d’élaboration de 750 normes en 2022
Par ailleurs, le directeur général de l’Ianor a évoqué les perspectives de l’institut pour l’année 2022, affirmant que l’organisme national compte élaborer 750 normes algériennes pour l’année prochaine.
L’institut compte également lancer, en 2022, de nouveaux travaux pour prendre en charge les besoins normatifs nationaux et l’organisation de 300 réunions de comités techniques nationaux pour la réalisation du programme national de normalisation.
L’institut prévoit, par ailleurs, la certification «Halal» de 30 produits destinés à l’export, ainsi que la labellisation de 50 structures d’accueil (hôtels) en 2022.

Sonatrach et Ianor signent un contrat d’application de certification «ISO 37 001»
Le groupe Sonatrach et l’Institut algérien de normalisation (Ianor) ont signé, hier, un contrat d’application de certification «ISO 37 001» visant à «doter les établissements de systèmes et de normes en vigueur dans la lutte contre la corruption et à promouvoir la culture de
l’éthique institutionnelle», a indiqué un communiqué du groupe.
Cette initiative a pour objectif de «conforter les relations de confiance mutuelle entre la Sonatrach, les différents clients et les partenaires à l’échelle nationale et internationale, conformément aux exigences du cadre juridique et règlementaire, précise la même source».
Outre la promotion de la culture d’éthique au sein du groupe Sonatrach, l’adoption de la norme internationale «ISO 37 001» permettra de «protéger la société, son personnel et ses actifs, des pratiques non conformes à la transparence et à la probité», lit-on dans le communiqué.
Le Groupe Sonatrach s’est dit déterminé à «asseoir des règles plus rigoureuses en termes de respect des lois et règles de transparence et de probité dans tous ses domaines d’activités».
Naim Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img