20.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Journée d’étude : Ouverture des travaux sur la promotion de l’intégrité dans le secteur économique

Les travaux de la journée d’étude sur le thème «Promotion de l’intégrité dans le secteur économique», organisée par l’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (Onplc), en partenariat avec Sonelgaz, se sont ouverts hier à Alger.
Organisée sous le haut patronage du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, cette journée d’étude s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée africaine de lutte contre la corruption, coïncidant avec le 5e anniversaire de l’adoption par les dirigeants des Etats africains de la convention de l’Union africaine (UA) de prévention et de lutte contre la corruption, le 11 juillet 2003, sous le slogan «Communautés économiques régionales : acteurs essentiels de la mise en œuvre de la convention africaine de prévention et de lutte contre la corruption».
Cette journée d’étude vise à examiner les voies et moyens de réaliser la transparence dans les opérations économiques et renforcer la gouvernance.
Plusieurs axes seront examinés durant cette journée portant sur le renforcement de la lutte contre la corruption dans les institutions, ainsi que les lois y afférentes et leurs points forts et faibles. A l’ouverture des travaux, les participants ont affirmé la nécessité de mettre fin aux actes à l’origine de détournement de milliards de dollars de deniers publics et leur transfert vers des destinations inconnues ainsi qu’au gaspillage des efforts du développement socio-économique dans les pays africains.
Ils ont mis l’accent sur la portée de cette démarche pour améliorer le climat d’affaires et renforcer les investissements à même de créer un climat propice pour hisser le niveau de gestion et accorder la liberté d’initiative aux gestionnaires et réaliser la transparence nécessaire dans la gestion des biens publics.
La lutte contre la corruption implique une coordination étroite entre les différentes institutions concernées et l’association de la société civile dans cette démarche. De hauts cadres de l’Etat, des représentants du corps diplomatique des pays africains, des organisations internationales représentées en Algérie, des organismes de contrôle et consultatifs nationaux, des représentants des entreprises économiques publiques et privées, des représentants de la société civile, ainsi que des enseignants universitaires prennent part à cette journée d’étude.
R. E.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img