12.9 C
Alger
samedi 3 décembre 2022

JM Oran-2022 Le CIC de Tlemcen à la découverte du costume traditionnel

Le Centre d’interprétation du costume traditionnel algérien de Tlemcen (CIC) a été retenu et inclus dans le parcours touristique qui sera proposé aux délégations étrangères participant à la 19e édition des Jeux méditerranéens qu’abritera Oran à compter du 25 juin courant.
Cet espace muséal, consacré à la valorisation des habits traditionnels de toutes les régions du pays, est unique en son genre au niveau national, arabe et africain. Il a pour mission de célébrer les fêtes populaires et l’organisation de rencontres-débats, de séminaires, d’expositions et autres activités visant la préservation de tout le legs patrimonial.
La création d’un musée de l’habit traditionnel est venue dans la foulée du classement du costume nuptial «Chedda tlemcenienne», en 2012, dans la liste du patrimoine immatériel mondial par l’Unesco. Un décret exécutif portant création de cet établissement a été promulgué durant la même année. Le CIC a été officiellement inauguré le 25 février 2014.
Ce centre, situé dans l’ancienne citadelle d’El Mechouar, au centre-ville de Tlemcen, comprend plusieurs pavillons, dont le plus important est la salle en forme de dôme, couvrant une superficie de plus de 500 m2 qui abrite une exposition permanente de divers types de costumes traditionnels. Le CIC comprend également le Palais royal, d’une superficie de 1 640 mètres carrés, réalisé à l’occasion de la manifestation «Tlemcen 2011, capitale de la culture islamique», ainsi qu’un théâtre et autres espaces utiles situés à l’intérieur de l’enceinte historique d’El Mechouar. L’exposition permanente des habits comprend une variété de tenues traditionnelles représentant toutes les régions du pays, à l’instar du «karakou» algérois, blidéen et tlemcénien, le «kaftan annabi», la robe kabyle, la tenue boussadie, sétifienne et constantinoise, la blouse oranaise, la blouse de mensouj et les «melhfa» des Aurès, de Ghardaïa et de Ouargla. Les costumes traditionnels masculins occupent également une bonne place parmi les collections présentées. Le visiteur pourra découvrir les différentes formes de «abayate», le burnous, le tarbouche, le pantalon traditionnel «seroual tesdifa», le turban «laâmama» et autres pièces rares.
M. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img