19.9 C
Alger
mardi 9 août 2022

Jeux méditerranéens /Battus in-extremis par la France: Les Verts n’ont pas réédité le coup de 1975

La messe a été dite lors de ce choc qui avait opposé nos jeunes Verts pour le compte de la dernière journée de la phase des poules de ces Jeux méditerranéens.

Malgré leur bonne intention de faire plaisir au nombreux public venu en force les soutenir, les coéquipiers d’Adam Dougui n’ont pas réédité le coup de l’édition de 1975 à Alger face au même adversaire. La grinta était pourtant présente, mais elle s’est avérée insuffisante face à une équipe française plus aguerrie, mais aussi mieux préparée. Se sachant dos au mur et obligés de l’emporter pour pouvoir espérer une qualification en demi-finales, les Algériens étaient stressés au tout début de la rencontre et cela leur a valu d’encaisser deux buts. C’est une véritable course contre la montre que ce devait de mener les capés de Slatni qui se devaient de réduire le score avant d’envisager d’égaliser puis de prendre l’avantage pour créer l’exploit. Avec ce premier but sur penalty de Chagra au retour des vestiaires, l’EN ajoutera un second but de la tête à la 78’ par Benmazouz. Les Verts vont, malheureusement, encaisse un troisième but sur penalty qui a permis aux Français de valider leur ticket au prochain tour. L’Algérie cale et n’a pas refait donc le coupe de 1975 quand les camarades de l’attaquant de poche du MCA, Betrouni, offraient la médaille d’or des Jeux à l’Algérie face justement à la France dans une finale de folie.

«Ouald wahran» a triomphé, l’athlétisme au rendez-vous

Heureusement que la cinquième journée de ces jeux nous a valu des satisfactions aussi puisque l’entrée en lice du judo et de l’athlétisme a permit à notre pays nous a revigoré. C’est ainsi, que la nouvelle star du judo algérien et l’enfant terrible d’Oran, Messaoud Driss, a décroché l’or dans sa catégorie de -73 kgs, devant son public et dans sa ville natale. Un «katagourouma» merveilleusement exécuté par le fils d’«El Bahia» lui permettra de mettre sur le tapis le Marocain Hassen Doukkali. Il faut dire que cette performance était attendue, surtout avec le retour en force de ce jeune (20 ans) qui avait créé la surprise déjà en battant en finale des championnats d’Afrique organisés également à Oran, Houd Zourdani, l’autre algérien expérimenté et qui rainait en maître de cette catégorie de poids. Sa compatriote Amina Belkadi (-63 kg) a, auparavant gagné le bronze face à l’Italienne Disano, mettant le judo algérien sur orbite. L’athlétisme a tenu aussi son rang de discipline porteuse de médailles et de titres, avec de nouvelles médailles pour l’Algérie. Celles-ci seront l’œuvre de Bilal Tabti (3000 m steeple), Mohamed Yasser Triki (triple saut), auteurs de l’or, et Zouina Bouzebra (marteau) et de Hichem Bouchicha (3000m steeple), vainqueurs du bronze. La petite balle, elle, continue à procurer de la joie au public, avec ce succès arraché de haute lutte de l’EN masculine face à la Grèce (35-25)

Cette victoire lui permet de s’emparer de la tête du groupe B avec 5 points, devant l’Espagne (4 pts), vainqueur face à la Macédoine (31-22).

Mahfoud M.

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img