22.9 C
Alger
lundi 5 décembre 2022

Japon: Repli des exportations en février sous l’effet du Nouvel An chinois

Les exportations japonaises ont baissé en février pour la première fois en trois mois et bien plus que prévu, sous l’effet notamment des congés du Nouvel An en Chine, selon des données du ministère des Finances publiées hier.
Les exportations du pays ont reculé de 4,5 % sur un an en février, totalisant 6 038 milliards de yens (46,5 milliards d’euros).
Les économistes du consensus Bloomberg s’attendaient à un repli beaucoup plus limité
(-0,2 %).
Ce fort déclin devrait toutefois être temporaire, ayant surtout été lié à un ralentissement de l’activité en Chine et ailleurs en Asie pendant les congés du Nouvel An lunaire, qui ont eu lieu cette année en février, et non en janvier comme en 2020.
Les exportations japonaises vers la Chine, très robustes les mois précédents, ont ainsi seulement progressé de 3,4 % sur un an en février.
Elles ont même reculé dans plusieurs autres pays et territoires en Asie (Hong Kong, Singapour, Indonésie, Philippines et Vietnam), entraînant un déclin de 0,8 % des exports japonais dans ce continent.
Les exportations du Japon vers les Etats-Unis ont par ailleurs baissé de 14 % en février, à un moment où l’Amérique du Nord subissait une vague de froid historique paralysant une partie de l’activité économique locale.
Les exportations japonaises vers l’Europe de l’Ouest, une région engluée dans la crise sanitaire, ont quant à elles décliné de 7,3 % le mois dernier, ayant surtout été plombées par le Royaume-Uni.
En raison d’une consommation des ménages nippons toujours déprimée à cause de l’épidémie, la croissance économique du Japon dépend beaucoup plus de son deuxième pilier, les exportations.
Leur accès de faiblesse plus fort que prévu en février risque ainsi d’affecter le PIB au premier trimestre, même si les exports devraient se reprendre dès mars, stimulés par le nouveau plan de relance américain et la baisse du yen, qui rend les produits nippons plus compétitifs, selon les économistes.
Signe d’une conjoncture économique améliorée, les importations du Japon ont par ailleurs vivement rebondi en février (+11,8 % sur un an pour un total de 5 820,6 milliards de yens, soit 44,8 milliards d’euros), une première depuis près de deux ans.
Le Japon a enregistré en février un petit excédent commercial de 217,4 milliards de yens (1,7 milliard d’euros).
O. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img