22.9 C
Alger
jeudi 18 août 2022

Japon: Le rebond de la production industrielle révisé à la hausse

La production industrielle du Japon a rebondi de 6,5 % sur un mois en juin, davantage que les 6,2 % annoncés fin juillet, ayant bénéficié d’un bref répit sur le front sanitaire et de l’embellie des exportations, selon des chiffres révisés publiés lundi.
Cette hausse fait suite à une chute de 6,5 % en mai, qui était la plus importante depuis un an, sur fond de pénurie de semi-conducteurs affectant notamment l’important secteur automobile nippon.
Les expéditions de biens manufacturés ont grimpé en juin de 4,8 %, contre une estimation précédente de 4,3 %, tandis que les stocks ont augmenté de 2,1 % (au lieu de 2,3 % précédemment), selon le ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie (Meti).Le produit intérieur brut (PIB) nippon a par ailleurs progressé de 0,3 % sur la période avril-juin par rapport au trimestre précédent, selon des données préliminaires officielles publiées hier matin, témoignant d’une certaine résilience de l’économie du Japon, toujours englué dans la crise sanitaire.
Le pays a vu sur le deuxième trimestre une hausse de 2,9 % de ses exportations, toutefois contrebalancée par un bond de 5,1 % de ses importations.
Les industriels, sondés chaque mois par le Meti, s’attendaient à la fin du mois dernier à un nouveau repli de leur production en juillet (-1,1 % sur un mois), avant une reprise de 1,7 % en août.
Le pays enregistre actuellement des niveaux records de nouvelles infections quotidiennes au Covid-19, qui ont poussé le gouvernement à rétablir mi-juillet l’état d’urgence pour Tokyo, un dispositif qui devrait prochainement être prolongé jusqu’à mi-septembre et élargi à de nouveaux départements, selon les médias locaux.

Légère croissance du PIB de 0,3 % au deuxième trimestre
Le produit intérieur brut (PIB) nippon a progressé de 0,3 % sur la période avril-juin par rapport au trimestre précédent, selon des données préliminaires officielles publiées hier, témoignant d’une certaine résilience de l’économie du Japon, toujours englué dans la crise sanitaire.
Le consensus d’économistes sondés par l’agence Bloomberg s’attendait à une mini-croissance de 0,1 %, contre une baisse de 0,9 % au premier trimestre.
L’économie japonaise a surtout été soutenue par un rebond au deuxième trimestre de la consommation des ménages (+0,9 %) et des investissements non résidentiels des entreprises (+1,7 %) malgré les mesures de restrictions mises en place face à la pandémie de Covid-19. Les exportations ont bondi de 2,9 %.
La demande publique (dépenses du gouvernement, investissements publics), qui avait progressé en 2020 sous l’impact des plans de relance, a stagné (+0,1 %) après avoir fortement baissé entre janvier et mars.
Tout comme au premier trimestre, une partie du Japon – dont Tokyo – a continué d’être placée en état d’urgence pendant le deuxième trimestre – entre fin avril et fin juin – à cause de la pandémie.
Ce dispositif du gouvernement permet aux autorités locales de demander à la population d’éviter les déplacements non essentiels, et aux bars et restaurants de fermer à 20h et de ne pas servir d’alcool.
Mais l’efficacité de ce dispositif pose question, les consignes semblant de moins en moins respectées. Le Japon connaît depuis fin juin sa cinquième et pire vague du coronavirus à ce jour, avec des records d’infections régulièrement enregistrés à Tokyo et au niveau national, sous l’effet notamment du variant Delta, plus contagieux.
Le nombre de décès est en revanche limité. La majorité des habitants du pays âgés de 65 et plus sont désormais vaccinés mais, au-delà de cette catégorie de population prioritaire, la campagne nationale de vaccination est critiquée pour sa lenteur avec seulement 35 % de la population entièrement vaccinée.Aussi, la véritable reprise du PIB nippon se fait toujours attendre et les économistes ne cessent de différer leurs estimations sur l’heure de son réveil.Pour le troisième trimestre, ils conditionnent leurs prévisions de reprise à l’efficacité de l’état d’urgence réinstauré en juillet à Tokyo où les Jeux olympiques se sont tenus à huis clos du 23 juillet au 8 août.
Mi-juillet, la Banque du Japon a modéré sa perspective de croissance du PIB pour l’exercice 2021/22 (du 1er avril 2021 au 31 mars 2022), anticipant dorénavant un rebond de 3,8 % contre 4 % précédemment.
G. H.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img