10.9 C
Alger
samedi 24 février 2024

Investissement agricole dans le Sud: Un couloir vert pour faciliter l’accès au foncier et aux autorisations de forage

Un couloir vert sera consacré aux personnes intéressées par l’investissement agricole dans les wilayas du Sud, notamment dans les filières stratégiques, en leur accordant des facilitations pour bénéficier du foncier, d’autorisations de forage de puits et de raccordement au réseau électrique.
Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Youcef Cherfa, a annoncé la création de ce couloir vert au niveau de l’Office de développement de l’agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS), lundi depuis Adrar, à l’occasion d’une rencontre nationale sur l’investissement agricole dans les wilayas du Sud, organisée par le ministère sous le haut patronage du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en présence de membres du gouvernement, de walis des wilayas du Sud, d’organisations patronales et d’associations professionnelles.
La création du couloir vert intervient dans le cadre d’une série de mesures prises par le gouvernement dans le cadre de sa démarche visant à réaliser la sécurité alimentaire du pays, la création de «mégapoles intégrées» dans les wilayas du Sud devant permettre de réaliser «un saut qualitatif» dans les domaines de la production et de la transformation, selon le ministre qui a appelé les investisseurs à «adhérer massivement» à cette démarche. Le ministère de l’Energie et des Mines œuvre, de son côté, à accélérer l’électrification des exploitations agricoles et à assurer l’approvisionnement du marché national en urée et en engrais azotiques, par le biais du Groupe Sonatrach qui contribue au programme de développement agricole lancé par l’Etat, notamment dans le Sud, via sa filiale Agroalimentaire activité «AAA», spécialisée dans le secteur agroalimentaire, a affirmé le ministre du secteur, Mohamed Arkab, lors de son intervention à cette rencontre.
Le ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal, a mis en avant, pour sa part, les efforts fournis par son département ministériel pour faciliter l’obtention des autorisations de forage, à travers la création d’un guichet unique au niveau des directions locales, tout en émettant des instructions à l’effet d’examiner les demandes de forage dans un délai de 30 jours.
La rencontre organisée sous le thème «L’agriculture au Sud, un atout majeur pour notre sécurité alimentaire», a permis de présenter la stratégie du secteur de l’Agriculture pour développer la production agricole dans les wilayas du Sud, ainsi que les mesures prises pour la promotion de l’investissement agricole à travers la mise en valeur des terres dans ces wilayas, outre la présentation d’expériences réussies en matière d’investissement dans les cultures stratégiques par des investisseurs publics et privés.
S’agissant du troisième portefeuille foncier pour l’investissement agricole dans les wilayas du Sud, le ministère de l’Agriculture a fait état de 228 bénéficiaires, dont 95 ayant accepté les terres qui leur ont été octroyées. Dans le but de généraliser le financement des projets agricoles, une convention-cadre a été signée entre le ministère de l’Agriculture et du Développement rural et l’Association professionnelle des banques et des établissements financiers (ABEF), et ce, en concrétisation des recommandations des Assises nationales de l’agriculture tenues le 28 février 2023, relatives au renforcement de la sécurité alimentaire, l’encouragement de l’investissement dans les grands projets agricoles au Sud et dans les Haut-Plateaux et au renforcement du partenariat.
Dans ce cadre, le président de l’ABEF, Lazhar Latreche, a qualifié la convention d’«étape importante qui concrétise les décisions courageuses prises par le président de la République pour encourager l’investissement agricole dans les wilayas du Sud», ajoutant que la convention permettra de booster les financements dans le domaine agricole.
De son côté, l’Agence algérienne de promotion de l’investissement (AAPI) a enregistré, jusqu’au 15 novembre dernier, quelque 363 projets d’investissement dans différents domaines d’activité agricole, à l’instar de l’engraissement des veaux, de l’élevage du cheptel et l’aviculture. Ces projets représentent un montant d’investissement de 99 milliards de DA et devraient créer 5 700 emplois une fois entrés en exploitation, selon les explications du DG de l’AAPI, Omar Rekkache.
La délégation ministérielle s’est déplacée au terme de cette rencontre pour poser la 1re pierre du projet de raccordement des forages agricoles de la société algéro-turque «Dunaysir» au réseau d’électricité dans le périmètre agricole «Antilia 01», dans la commune de Tamekten (wilaya d’Adrar).
Lors de cette visite, M. Cherfa a affirmé soutenir ce type de projets qui réunissent les petits investisseurs, à travers l’approvisionnement en matières premières et l’accompagnement.
Amel N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img