16.9 C
Alger
dimanche 28 mai 2023

Initiative: La traduction du prêche du vendredi en langage des signes bien accueillie

La traduction des prêches du vendredi en langage des signes au profit des sourds-muets au niveau de la mosquée «Emir Abdelkader» à la cité Fellaoucen, dans la wilaya d’Oran, a été bien accueillie par cette catégorie de la population.

Par Halim O.
IInitiée par l’association sociale de l’Union des sourds-muets d’Oran en coordination avec la Direction locale des affaires religieuses, cette initiative draine des dizaines de sourds-muets chaque vendredi qui viennent des quatre coins de la wilaya, indiquent les organisateurs.
«L’interprétation du sermon du vendredi en langage des signes vise à contribuer à l’insertion sociale des sourds-muets», a souligné Abdelkader Adila, un des initiateurs, ajoutant que le nombre de sourds-muets qui se fidélisent à cet espace ne cesse d’augmenter. «Nous avons débuté avec une dizaine et nous sommes rapidement passé à plus de 70 fidèles sourds-muets», a-t-il affirmé.
Pour sa part, l’imam de la mosquée «Emir Abdelkader», Cheikh El Bahri Bachir, a souligné que cette initiative est venue pour donner plus d’attention à cette catégorie de la population, dont les proches se sont plaints de l’isolement, notamment sur le plan religieux.
«Les sourds-muets reçoivent peu d’informations d’ordre religieux et nous sommes très honorés de participer à leur transmettre le message du Prophète Mohamed (QSSL)», a-t-il déclaré, annonçant la prochaine extension de cette expérience aux femmes avec la désignation d’une traductrice.
Le traducteur des sermons du vendredi en langage des signes, Said Meraoua, a relevé, quant à lui, la difficulté de la tâche, vu qu’il n’y a pas d’équivalent en signes traduisant tous les termes religieux, faisant savoir qu’il s’est entendu avec les fidèles sur des signes pour les termes qui n’ont pas d’équivalent, créant un lexique propre à eux.
H. O.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img