26.9 C
Alger
lundi 8 août 2022

Information/Décès Le journaliste Riad Boukhedcha n’est plus

Le président du Conseil national des journalistes algériens (CNJA), Riad Boukhedcha, est décédé mardi à l’hôpital Zmirli (Alger) des suites du coronavirus, a annoncé, mardi, le Conseil sur son site officiel.
Père de trois enfants, Riad Boukhedcha (46 ans) a exercé au sein de plusieurs rédactions dont «Echourouk Online», «Sawt El Ahrar», «Al Ahdath» et «El Bilad».
Le défunt a fondé le site «ANA News» avant de se consacrer, avec des confrères, à la création d’un syndicat autonome dénommé «Conseil national des journalistes algériens (CNJA)», à la tête duquel il a été plébiscité en 2019.

Belhimer présente ses condoléances à la famille du journaliste Riad Boukhedcha
Le ministre de la Communication, Ammar Belhimer, a adressé un message de condoléances à la famille du journaliste Riad Boukhedcha, président du Conseil national des journalistes algériens (CNJA), décédé mardi, dans lequel il a salué son parcours dans l’action syndicale et sa lutte contre toutes formes de médiocrité dans le domaine de l’information. «Connu pour sa solidarité avec les catégories sociales démunies, le défunt était un rebelle contre toute forme d’injustice et d’oppression mais aussi contre la médiocrité dans le domaine médiatique», a écrit M. Belhimer dans son message de condoléances. «Sa volonté de faire entendre la voix du peuple et le cri du citoyen l’a amené, récemment, à concourir pour la députation à la faveur des dernières législatives», a-t-il ajouté. Né en 1974 dans la wilaya de Mila, Riad Boukhedcha, diplômé de l’Université algérienne (promotion 1997), a occupé plusieurs postes de responsabilité. Il a fait ses débuts au sein des Scouts musulmans algériens (SMA) en tant que fondateur et commandant. Par la suite, il a rejoint le Mouvement estudiantin algérien où il a occupé le poste de chef de bureau des étudiants, de chargé de la communication ainsi que d’autres missions nationales qui ont fait de lui un chevronné sur le plan organisationnel et un militant dans l’action syndicale. «Riad Boukhedcha, qui a occupé plusieurs postes rédactionnels dans différents titres de la presse nationale, était connu pour sa spécialisation dans l’information parlementaire et faisait partie des journalistes accrédités pour la couverture médiatique des activités du Parlement», a poursuivi M. Belhimer.Le regretté «a représenté l’Algérie dans plusieurs fora arabes et maghrébins et a été élu en mai 2019, président du Conseil national des journalistes algériens (CNJA), considéré comme étant la plus grande organisation professionnelle des journalistes algériens», a-t-il ajouté.En cette douloureuse épreuve, le ministre de la Communication présente «ses sincères condoléances à la famille du défunt ainsi qu’à la corporation médiatique, priant Dieu le Tout-Puissant d’accorder au défunt Sa sainte miséricorde et de prêter patience et réconfort à ses proches».

H. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img