10.9 C
Alger
samedi 24 février 2024

Industries électriques: Vers la création d’un réseau national de laboratoires de conformité de la qualité agréés

Le directeur général de l’organisme algérien d’accréditation (Algerec), Noureddine Boudissa, a annoncé, lundi à Mostaganem, la création prochaine d’un réseau national des laboratoires de conformité de la qualité agréés en industries électriques.
M. Boudissa a indiqué, lors d’une cérémonie d’accréditation d’un centre de contrôle de la qualité relevant du Groupe industriel «GISB Electric» de Mostaganem, que ce réseau national regroupera, dans une première étape, 4 laboratoires situés dans les wilayas de Boumerdès, Mostaganem, Constantine, et devra analyser et consulter tous les produits pour définir leur conformité aux normes nationales et internationales.
Par ailleurs, Algerec a élaboré une législation technique qui détermine les modalités d’examen des produits, fabriqués localement ou importés, ainsi que les exigences techniques et juridiques d’accès aux marchés nationaux, ce qui contribuera à la régulation du marché et à la protection des consommateurs, a-t-on souligné.
Au sujet du centre de contrôle de la qualité et de la conformité électrique (E3C), M. Boudissa a affirmé que ce laboratoire est important car il se trouve à proximité d’un accès maritime, à savoir le port de Mostaganem, ce qui permettra d’établir un système de réglementation pour examiner les produits importés avant de les autoriser à être commercialisés et par conséquent protéger l’économie nationale et le consommateur.
Pour sa part, le vice-président du groupement algérien des industries électriques, Mohamed Khalifa, a qualifié ce laboratoire d’«atout» pour la wilaya de Mostaganem et l’Ouest du pays, soulignant qu’il est unique en matière de tests et de mensurations aux niveaux national et africain.
Il a signalé que l’accréditation est intervenue après trois années de persévérance, de travail et d’investissement.
Ce laboratoire, détenteur de l’ISO 17025, peut réaliser des analyses en électricité, électronique et des tests d’efficacité énergétique d’appareils électroménagers, pour ce qui est de métallurgie et d’analyses physiques, chimiques et mécaniques, a affirmé le chargé de projet Abbès Wassim qui a indiqué que la prochaine mission du centre est d’obtenir l’accréditation d’inspection ISO 17020, d’élargir le projet qui a coûté 100 millions DA dinars et de passer de 11 postes d’emploi actuellement à 50 dans l’avenir, parallèlement au lancement du centre de formation dans plusieurs spécialités.
N. T.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img