19.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Indemnisation des victimes des incendies: L’opération est pratiquement achevée

«L’opération d’indemnisation des victimes des incendies, lancée par les autorités sur instruction du président de la République, est pratiquement achevée». C’est ce qu’a annoncé, hier, le directeur général des forêts, Djamel Touahria.

Par Thinhinane Khouchi

Dès que les commissions techniques ont fini d’évaluer les pertes causées par les incendies des 17 et 18 août derniers, les chefs de l’exécutif des wilayas touchées ont lancé le processus d’indemnisation des victimes.
La première étape a concerné les éleveurs. S’exprimant, hier, sur les ondes de la Radio nationale, Djamel Touahria, directeur général des forêts, a affirmé que «l’indemnisation a commencé juste après les incendies des 17 et 18. Nous avons recensé 393 sinistrés à El Tarf, 98 à Guelma et 155 autres sinistrés au niveau de la wilaya de Souk Ahras. L’opération d’indemnisation est pratiquement achevée et le dernier sinistré sera indemnisé aujourd’hui», précisant qu’il «reste maintenant, les interventions biologiques qui consiste à installer les ruches pleines et la plantation des arbres».
En dépit de la violence des incendies enregistrés cette année en Algérie, notamment dans les 3 wilayas de l’est du pays qui représentent à elles seules plus de 60 % de la superficie incendiée et 24 morts, le bilan global des incendies est en recul par rapport à l’année dernière.
Selon le premier responsable de la Direction générale des forêts (DGF), la superficie totale incendiée au niveau national est de 24 073 hectares, dont 90 % des superficies sont situées dans 8 wilayas. Touahria qui a insisté sur la vigilance et l’implication de la société dans la lutte contre les incendies qui menacent la planète entière, a expliqué que la diminution des dégâts est le résultat des plans et des mesures de prévention mises en place par les autorités.
«Cette année, la stratégie a bien fonctionné grâce à la mise en place des dispositifs et des mesures de prévention, et aussi grâce à la mobilisation des différents secteurs, à l’instar de la Pcivile, de la Gendarmerie nationale et de l’Armée nationale populaire». Pour poursuivre ces efforts et se préparer aux années à venir, la Direction générale des forêts a engagé plusieurs chantiers.
En plus des campagnes de sensibilisation permanentes des citoyens sur les incendies, le référencement des points d’eau, la répartition des agents à travers les postes de contrôle, une opération de réalisation de tranchés pare-feux est en cours.
«Cette opération exécutée par le Groupe Géni-rural consiste à séparer les forêts et les habitations, à réduire les superficies en cas d’incendie», a expliqué l’invité de la Chaîne 3. Pour le renforcement des capacités d’intervention, Tahraoui a révélé qu’une demande a été adressée au ministère des Finances pour le renforcement des effectifs de la Direction générale des forêts par le recrutement et la formation de nouveaux agents.
Interrogé sur le réarmement des gardes-forestiers, le directeur général de la DGF a fait savoir qu’il est possible de récupérer les armes des gardes forestiers. La réglementation est là et les gardes-forestiers est un corps qui dispose de l’autorisation de porter des armes, «donc à l’avenir on va les récupérer», a-t-il répondu.

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img