23.9 C
Alger
vendredi 17 septembre 2021

Inauguration d’une stèle: Hommage en Hongrie au philosophe algérien amazigh Apulée

Un bel hommage est rendu en Hongrie au philosophe algérien amazigh Lucius Apuleius, dit Apulée (Afulay). Il s’agit d’une stèle représentant le savant algérien qui a été inaugurée mardi, en présence de l’ambassadeur algérien auprès de la Hongrie, Ali Mokrani.

Par Abla Selles

L’inauguration de la stèle, intervenue dans le cadre de la célébration du patrimoine romain en Hongrie, se veut une reconnaissance de la valeur de cette personnalité culturelle universelle native de Souk Ahras.
Dans une allocution, à cette occasion, le diplomate algérien a salué en l’hommage rendu à Lucius Apuleius «un gage et un symbole de reconnaissance de la valeur de cet auteur dans la littérature hongroise», relevant «la place de ce grand homme pour les générations futures et son rôle prépondérant en tant que personnalité culturelle universelle dans la consolidation des liens d’amitié entre les deux peuples, algérien et hongrois».
Rappelant la célébration, maintes fois en Algérie, de cet écrivain de légende, qui a passé une partie de sa vie en Hongrie, M. Mokrani a cité le prix Afulay (Apulée en tamazight), initié en 2004 par la Bibliothèque nationale, pour encourager la production romanesque dans les langues amazighe, arabe et française.
Le diplomate algérien a évoqué, dans le même cadre, l’organisation, en 2015, par le Haut Commissariat à l’amazighité (HCA), d’un colloque international sur l’œuvre d’Apulée, auquel ont pris part des chercheurs des Etats-Unis, d’Italie, de France, de Tunisie et du Maroc, en plus de chercheurs algériens. Les participants au colloque ont été unanimes à affirmer que Lucius Apuleius, né vers 125 à Madaure (M’daourouch) dans la wilaya de Souk Ahras, est «une figure marquante de la culture méditerranéenne et du patrimoine mondial immatériel».
Il est à noter que Lucius Apuleius dit Apulée est un écrivain, orateur et philosophe médio-platonicien. Sa renommée vient de son chef-d’œuvre, le roman latin «Métamorphoses», également connu sous le nom de «L’Âne d’or». Le récit d’Amour et Psyché introduit dans le roman fascine les lecteurs depuis la Renaissance. Sa matière mythologique, la relation d’amour entre le dieu Éros (Cupidon) et la princesse Psyché fournit des thèmes à de nombreux poètes, écrivains, peintres, sculpteurs, compositeurs et chorégraphes. Outre les spécialistes du Moyen Âge, et les théoriciens de la littérature, des psychanalystes ont participé à l’étude et à l’analyse du récit.
Apulée a aussi écrit des poèmes et publié des discussions sur divers thèmes, en particulier philosophiques, ainsi que des discours.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img