20.8 C
Alger
vendredi 30 septembre 2022

Importation de véhicules: Le Groupement des concessionnaires apporte des précisions

L’importation des véhicules neufs continue de susciter polémique et spéculation. Face à la longue attente des citoyens, avides de la moindre nouvelle concernant ce dossier, de fausses informations ont circulé sur les réseaux sociaux, faisant croire à l’attribution de licences à des concessionnaires et à l’octroi d’un budget pour les opérations d’importation. Dans une note publiée dimanche dernier, et reprise par le journal électronique Algérie-eco, le Groupement des concessionnaires automobiles (GCA) a tenu à rappeler que seul «le ministère de l’Industrie est habilité à véhiculer les bonnes informations», concernant le dossier de l’automobile. Le GCA a, ainsi, démenti les informations relayées sur les réseaux sociaux et par certains médias. Les informations en question indiquaient qu’une «douzaine de concessionnaires allaient bénéficier prochainement de licences d’importation de véhicules neufs». Comme elles affirmaient qu’un «budget de 2 milliards de dollars allait être alloué pour l’importation de 200 000 véhicules».
Le Groupement des concessionnaires automobiles a précisé que la réponse du ministère de tutelle concernant la délivrance des autorisations d’importation «est attendue depuis maintenant 11 mois et le dossier est encore en stand-by». Il a également ajouté que la somme avancée pour l’opération d’importation a été évoquée dans le décret exécutif 20-27 du 19 août 2020 par l’ancien ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali. Autrement, rien de nouveau concernant l’importation de voitures en Algérie. S’exprimant en février dernier sur les ondes de la Radio nationale, le ministre de tutelle, Ahmed Zeghdar, avait indiqué que le cahier des charges fixant les conditions d’importation de véhicules neufs est «fin prêt». Il avait ajouté que le texte se trouve au niveau du Secrétariat général du gouvernement, prévoyant sa promulgation pour «bientôt». Faisant état de 73 dossiers déposés par les opérateurs et qui sont étudiés par la commission intersectorielle ainsi que l’introduction de 46 recours, le ministre avait rappelé que la loi n’interdit pas l’importation individuelle de voitures.

Massi S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img