11.9 C
Alger
mercredi 8 février 2023

Ils ont été virés en plein Mondial Onana, Anelka et les autres…

Le Cameroun a vécu une crise sans précédent avant son match d’hier face à la Serbie, avec la fronde du gardien de l’Inter de Milan, Onana, qui est parti au clash avec son entraîneur, Rigobert Song, en raison de la composante qui n’a pas été de son goût. Le coach n’est pas allé de main morte, demandant sa mise à l’écart et son renvoi.

Par Mahfoud M.

«Onana a été écarté du groupe, on se complique un peu la vie», a expliqué une source de la Fédération camerounaise de football. Rapidement, la Cadena COPE a révélé qu’André Onana aurait quitté la Coupe du monde à cause de tensions internes avec le sélectionneur concernant le système de jeu. Malgré la volonté de Samuel Eto’o de jouer les médiateurs, le gardien de but de l’Inter aurait jugé la situation comme irréparable et aurait donc préféré abandonner le Mondial. Fabrizio Romano en a rajouté une couche sur son compte Twitter. D’après le journaliste spécialiste du mercato, Rigobert Song voulait qu’André Onana adopte un style de jeu plus traditionnel dans les buts. Sauf que le portier de 26 ans ne voulait pas entièrement changer sa façon de jouer, créant ainsi des tensions dans le vestiaire. Ce n’est pas la première fois qu’un joueur est exclu de cette façon en cours de Coupe du monde.

Anelka a insulté Domenech en 2010
Cette affaire nous renvoie à une autre similaire, qui s’est déroulée en Afrique du Sud, lors de la Coupe du monde 2010 où l’Équipe de France n’avait clairement pas affiché son meilleur visage. Orphelins de Zinédine Zidane, les Bleus ont connu de vives tensions dans le vestiaire. Alors que rien n’allait sur le terrain, un énorme clash a éclaté entre Nicolas Anelka et Raymond Domenech à la mi-temps du match contre le Mexique. «Va te faire enc*ler, sale fils de p*te», titrait ainsi «L’Equipe» en Une, rapportant les propos qu’aurait lancés l’attaquant de Chelsea au sélectionneur de l’Équipe de France. Une énorme polémique s’en est suivie et Raymond Domenech a pris la décision d’exclure Nicolas Anelka du groupe tricolore. En soutien à leur coéquipier, les Bleus ont ainsi entamé une grève dans le bus, provoquant le fiasco de Knysna.

Le Ghana et la Croatie tourmentés en interne en 2014 et 2018
En 2014, le Ghana avait également décidé d’exclure deux joueurs de son groupe lors du Mondial au Brésil. Sulley Muntari et Kevin-Prince Boateng avaient été écartés par le sélectionneur de l’époque, Kwesi Appiah. Le premier aurait agressé physiquement un membre du staff. Le joueur de Schalke 04 aurait lui insulté le sélectionneur à l’entraînement. Et plus récemment, Nikola Kalinic avait subi le même sort en Russie en 2018. L’attaquant, qui évoluait à l’AC Milan, avait refusé d’entrer en jeu contre le Nigeria, prétextant une douleur au dos. Ce n’était pas la première fois que Nikola Kalinic faisait le coup à la Croatie. Zlatko Dalic, en accord avec son staff, avait ainsi pris la décision de l’exclure du groupe croate pour la Coupe du monde en Russie.
M. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img