26.9 C
Alger
jeudi 30 juin 2022

Il a reçu les dirigeants de plusieurs partis: Tebboune reprend ses concertations avec la classe politique

Dans le cadre des concertations qu’il mène avec les partis politiques, le président
de la République, Abdelmadjid Tebboune, a entamé depuis mercredi une nouvelle série
de rencontres.

Par Louisa Ait Ramdane
Ainsi, le chef de l’Etat a reçu avant-hier les dirigeants du Parti du renouveau algérien (PRA), du Rassemblement national démocratique (RND) et du parti Talaie El Hourriyet, et ce, dans le cadre des concertations qu’il mène avec les partis politiques. Après l’adoption de la nouvelle Constitution, le 1er novembre dernier, place au chantier de l’organisation des élections législatives et communales dans les prochains mois, comme annoncé par le chef de l’Etat. Dans une déclaration à la presse, à l’issue de l’audience qui lui a accordée le Président Tebboune, le président par intérim du parti Talaie El Hourriyet, Abdelkader Saadi, a indiqué avoir informé Tebboune de la difficulté, sur le plan pratique, d’organiser les élections locales et législatives le même jour, notamment en ce qui concerne le dépouillement des voix qui prend beaucoup de temps, ce qui pourrait nuire à la crédibilité de l’opération électorale et compromettre la confiance du citoyen. Il a proposé, dans ce sens, l’organisation le même jour des élections des Assemblées populaires communales (APC) et des Assemblées populaires wilayales (APW). Il a fait savoir, à ce propos, que le Président Tebboune a expliqué que la décision relative à l’organisation de ces deux échéances électorales sera prise en fonction de l’avis de la majorité des formations politiques. Saadi a ajouté que sa rencontre avec le Président Tebbounne a été l’occasion
d’évoquer le projet de la loi électorale, notamment en ce qui concerne le seuil des 4 % exigé aux partis politiques lors de leur dernière participation à l’élection des membres des Assemblées populaires élues, soulignant avoir insisté auprès du Président sur l’impératif de concrétiser le principe d’égalité entre les différents partis politiques. Pour sa part, le chef du Parti du renouveau algérien (PRA), Kamel Bensalem, a fait savoir que cette rencontre a été «une opportunité pour écouter directement le président de la République sur plusieurs questions, nationales et internationales, qui intéressent le citoyen algérien, la classe politique et toutes les catégories de la société». La veille, le chef de l’Etat avait rencontré les dirigeants de trois autres partis politiques. Il s’agit des présidents des partis El Fadjr El Djadid, Front de l’Algérie nouvelle (FAN) et Parti voix du peuple (PVP).
Dans une déclaration, à cette occasion, le président du parti El Fadjr El Djadid, Tahar Benbaibeche, a indiqué que l’entrevue a porté en général sur «la situation politique, économique et sociale du pays». «Nous avons abordé tous les points suscitant des questionnements de la part des citoyens et des politiques, concernant les élections et la loi électorale. J’ai exposé en toute franchise notre vision des choses et évoqué la loi électorale qui a suscité un grand débat parmi les milieux politiques et les obstacles qui entravent l’organisation des élections, comme nous le souhaitons», a-t-il poursuivi.
Soulignant avoir affirmé au Président Tebboune que «la tenue des législatives en même temps que les élections locales était un choix judicieux», Benbaibèche a souligné qu’il a été question également de «plusieurs points, notamment la mobilisation de l’opinion publique nationale pour participer à la mise en œuvre du programme du président de la République visant l’édification de l’Algérie nouvelle». De son côté, le président du Front de l’Algérie nouvelle (FAN), Djamel Benabdeslam, a qualifié de «positif» son entretien avec le Président Tebboune. «Le président de la République nous a écoutés attentivement et nous avons constaté chez lui une démarche positive et constructive pour servir l’Algérie et son peuple», a-t-il ajouté. Le président du Parti voix du peuple (PVP), Lamine Osmani, a déclaré : «Nous avons transmis les préoccupations de la rue algérienne et il y a eu écho au volet politique et économique». Il faut souligner que le Président Tebboune avait mené, le mois écoulé, à son retour d’Allemagne où il a subi une intervention chirurgicale, une série de rencontres avec des formations politiques, notamment les présidents du mouvement El-Bina, Abdelkader Bengrina, du Front El Moustakbal, Abdelaziz Belaid, ainsi que celui du Parti Jil Djadid, Soufiane Djilali.

L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img