8.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Huit victimes à Batna s’ajoutent au bilan macabre Les drames routiers se poursuivent

L’hécatombe sur les routes se poursuit. Malgré le durcissement des lois et le renforcement de la prévention routière, nos routes sont de plus en plus meurtrières. Des chiffres inquiétants qui ne cessent d’augmenter, essentiellement en raison du comportement des conducteurs.
Force est de constater que depuis quelques années, le nombre d’accidents de la route en Algérie a carrément explosé. Vendredi soir, une famille a été décimée dans un tragique accident de la route dans la wilaya de Batna.
Pour faire face à la recrudescence des drames routiers, le nouveau code de la route prévoit une révision des amendes et le maintien des délits énoncés dans le texte en vigueur, mais avec un «durcissement des peines prévues». La nouvelle loi attribue le «caractère criminel» à certains comportements, comme la conduite dangereuse. Outre la répression, le projet de loi prévoit «des dispositions à même de renforcer la politique nationale relative à la sécurité routière, notamment les volets ayant trait à l’amélioration du système de collecte et de traitement des données relatives aux accidents de la route et l’amélioration du comportement des conducteurs». Il prévoit également «l’introduction de sanctions complémentaires dont la formation du contrevenant en matière de sécurité routière pour une durée définie par l’autorité compétente». Le nouveau texte introduit aussi la «possibilité de confisquer le véhicule utilisé dans le délit d’homicide involontaire». Malheureusement, les accidents de la route font désormais partie du quotidien des Algériens. Pas un jour ne se passe sans son lot d’accidents avec des bilans lourds enregistrant plusieurs morts et blessés. Un triste constat que les 48 heures écoulées ont largement renforcé en accusant un taux de mortalité de dix-neuf personnes et 240 autres ont été blessées dans plusieurs accidents survenus à travers le territoire national, a indiqué, hier, un communiqué de la Protection civile. Le bilan le plus lourd à été enregistré à Batna où huit personnes sont décédées suite à une collision entre un camion semi- remorque et un véhicule léger sur la route nationale 78. Les huit victimes de l’accident de la route survenu vendredi soir dans la zone de Daya, relevant de la commune de Bitam, wilaya de Batna, sont issues d’une même famille, ont indiqué, hier, les services de la Protection civile. Il s’agit d’un homme âgé de 48 ans, deux femmes (45 et 26 ans) ainsi que cinq enfants âgés entre 4 et 13 ans, selon un communiqué de la cellule de l’information et de la communication de ce corps constitué. Selon les premières données obtenues sur place auprès des proches des victimes, les personnes décédées (le père, la mère et sa sœur, leurs cinq enfants, 4 garçons et 1 fille), sont originaires de la commune de Bouchagroune, dans la wilaya de Biskra, et résidaient à El Ouldja (wilaya de Sétif).
Meriem Benchaouia

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img