3 C
Alger
mercredi 20 janvier 2021

Haut Conseil national islamique : L’œuvre et le parcours de Malek Bennabi revisités

La formation scientifique de Malek Bennabi lui a permis de faire des applications dans le domaine des sciences humaines, ont affirmé, lundi à Alger, des professeurs et chercheurs lors d’une Conférence nationale sur la terminologie scientifique et son emploi dans la pensée de Bennabi. Les participants à cette conférence, organisée par le Haut Conseil islamique (HCI), ont souligné que le lecteur de l’œuvre de Malek Bennabi «prend tout de suite conscience que l’auteur adopte une méthodologie scientifique dans les œuvres qu’il a vouées à l’humanité et à la civilisation», arguant qu’il s’agit d’une méthodologie acquise tout au long de sa formation scientifique de base (génie électrique). «Nombreux sont ceux qui ignorent que Malek Bennabi était un chercheur scientifique et non pas uniquement un penseur en philosophie ou en civilisation», a indiqué, à cet effet, le président du HCI, Bouabdallah Ghlamallah, soulignant l’importance de ce genre de rencontres dans la vulgarisation de ses œuvres afin de mieux en tirer profit, eu égard aux importantes idées qu’elles renferment, puisées de la réalité des sociétés musulmanes. Pour sa part, Dr Amar Talbi, vice-président de l’Association des oulémas musulmans algériens, a affirmé que Malek Bennabi, ce penseur dont il était un jour le disciple, «a veillé à utiliser les formes et les équations mathématiques dans les sciences humaines, ce qui lui a valu des idées autonomes dans le domaine intellectuel, comparables à la réalité mathématique». Dans cette même perspective, Dr Saïd Moulay, enseignant à l’Université des sciences et de la technologie (USHTB) Houari-Boumediene et également disciple du penseur, a évoqué «le traitement de Malek Bennabi des problèmes civilisationnels à la lumière des concepts scientifiques». Il a cité, dans ce cadre, son livre «Le phénomène coranique» qui renferme dans son premier chapitre les déterminants méthodologiques utilisés dans son livre, ce qui confirme son recours à «un mode scientifique encore plus palpable dans les concepts utilisés dans ses autres ouvrages». La conférence à laquelle ont pris part plusieurs professeurs et penseurs, intéressés par la pensée de Malek Bennabi, a été une occasion pour débattre des concepts utilisés par le penseur dans ses ouvrages qui n’ont pas échappé à la critique de certains participants. En effet, certains conférenciers ont souligné «l’importance d’accepter la critique de ce penseur et de ne pas exagérer dans la sacralisation de ses œuvres», arguant que lui-même prônait le principe de la critique constructive des idées dans les questions liées à la civilisation et à l’humanité.
L. B.

Article récent

--Pub--

Articles de la catégorie

- Advertisement -