24.9 C
Alger
mardi 9 août 2022

Hausse des prix : Le plateau d’œufs dépasse 520 DA en plein été

Depuis des semaines, les prix des œufs sur les marchés connaissent une augmentation significative. Contrairement aux étés précédents où ils étaient proposés à 250 DA le plateau, désormais ils sont à plus de 520 DA et 20 DA l’unité.

Par Thinhinane Khouchi

Le prix des œufs a pris des ailes. En effet, si durant les années précédentes les œufs connaissaient une certaine baisse durant la période d’été en raison de la chaleur, atteignant jusqu’à 8 Da l’unité et 250 DA le plateau. Cette année, c’est tout le contraire. Malgré la canicule, l’œuf est cédé à plus de 20 DA l’unité et 520 DA le plateau. Une virée dans différents points de vente de la capitale renseigne sur cette augmentation sensible des prix des œufs comparativement aux jours précédents. Dans certains magasins, un plateau d’œufs est cédé à 520 DA. Parfois le prix est revu à la hausse, en fonction de la saison et du climat aussi. Certains commerçants évoquent le manque d’approvisionnement. «L’offre ne répond pas actuellement à la demande», précise un vendeur. «Beaucoup d’éleveurs ont arrêté la production à cause du coût élevé de l’aliment de volaille qui a atteint des niveaux records, en plus du coût de la matière première, la baisse de rentabilité de l’élevage, suivis par des médicaments vétérinaires dont les prix ont explosé, jusqu’à la facture exorbitante de l’électricité et de la main-d’œuvre», ajoute-t-il. Selon lui, toutes ces charges à assumer ont poussé certains éleveurs à quitter le secteur de production et à changer carrément de créneau, ce qui explique le déséquilibre entre l’offre et la demande qui fait grimper les prix. Devant cette situation, les consommateurs s’inquiètent. Afin de dénoncer cette hausse, l’Organisation de protecteurs des consommateurs (Apoce) a estimé, dans une publication sur sa page Facebook, «inacceptable» la hausse des prix des œufs, et fait état de «pratiques suspectes» dans certains grands marchés de gros, notamment des «accords horizontaux» entre grossistes pour maintenir le niveau de prix le plus élevé de ce produit de large consommation. «Un plateau de 30 œufs est cédé à plus de 520 dinars. Pour les œufs fermiers, il faut compter au moins 30 dinars l’unité et 900 dinars la plaquette de 30 unités». Dans sa publication, l’Apoce a dénoncé les atteintes à la concurrence par certains grossistes de produits alimentaires. A cet effet, elle a demandé aux Algériens de boycotter les œufs avec le slogan «Laissez-le éclore». L’association a lancé une campagne de boycott de ce produit pour peser sur la demande afin d’obliger les commerçants à revoir les prix à la baisse, surtout que l’œuf est un produit «rapidement périssable». L’Apoce a appelé tous les consommateurs à boycotter les œufs jusqu’à ce que leurs prix soient revus à la baisse, ou à défaut de réduire leur consommation.

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img