37.9 C
Alger
dimanche 14 août 2022

Hausse des contaminations au Covid: Le Pr Mahyaoui tire la sonnette d’alarme et appelle à la vaccination

La flambée des cas de Covid-19 frôle déjà la barre des 3 000 hospitalisés et l’apparition du variant Omicron en Algérie expose le pays à une forte hausse de contaminations, vu que cette nouvelle souche se transmet plus rapidement que les précédentes. Le Pr Riyad Mahyaoui tire la sonnette d’alarme et appelle les Algériens à respecter les mesures barrières et à se vacciner.

Par Louisa A.R.

Adoptant un discours direct et franc, le Professeur Riyad Mahyaoui, membre du Comité scientifique, déclare que «la sonnette d’alarme est tirée, en raison de la hausse du nombre de contaminations à 2 800 patients en hospitalisation, plus de 28 patients connectés à des respirateurs artificiels et 238 patients en réanimation», a alerté t-il. Invité de la radio Chaîne 1, le Pr Mahyaoui a confirmé qu’il y a des craintes d’une répétition du scénario de la troisième vague avec saturation des hôpitaux, à la lumière du relâchement constaté depuis quelque temps ainsi qu’une réticence à se faire vacciner.
Concernant le variant Omicron, réputé pour sa forte contagiosité, dont l’Algérie a détecté le premier cas importé par un ressortissant étranger, Pr Mahyaoui a indiqué que l’apparition d’Omicron en Algérie était très attendue. «Il était impossible de l’éviter, vu les transports, les voyageurs et les échanges économiques», a-t-il dit.
Evoquant les mesures prises pour faire face à l’épidémie afin d’éviter le scénario de la troisième vague, Mahyaoui a cité la disponibilité de l’oxygène dans les hôpitaux, ainsi que la fabrication locale de nombreux médicaments.
S’exprimant sur le lien supposé entre la vaccination contre l’épidémie et la stérilité, il a précisé que cela n’est pas fondé scientifiquement et qu’il ne s’agit que de rumeurs. «Il n’y a aucune relation entre le vaccin anti-Covid et la stérilité», a-t-il assuré. «On a remarqué qu’il y avait une réticence à faire le vaccin, en particulier chez les femmes, en raison des rumeurs circulant sur le vaccin causant la stérilité», a-t-il souligné. Il a expliqué qu’«il n’y a aucune preuve scientifique à ce sujet et ce ne sont que des rumeurs, car des milliards de doses ont été distribuées à travers le monde et recommandées par l’Organisation mondiale de la santé, qui ne peut autoriser des vaccins nocifs pour l’homme». Insistant sur la vaccination massive de la population, comme seul et unique moyen pour faire face au virus, Pr Mahyaoui fera savoir que jusqu’à présent, 13 millions de vaccinations ont été enregistrées, dont 6,5 millions en une seule dose, tandis que le nombre de ceux qui ont pris une troisième dose a atteint 33 000. Pour ce qui est des stocks disponibles, il fait état de 13 millions de doses de vaccin contre le Covid-19. Pour se prémunir contre le Covid, le professeur rappelle l’importance de la vaccination et appelle la population à respecter les mesures barrières.
En ce qui concerne la prise de la troisième dose de vaccin anti-coronavirus, Mahyaoui a expliqué que l’Organisation mondiale de la santé déclare que deux doses de vaccin ne sont plus suffisantes avec l’émergence du nouveau variant. Pour cela, elle a recommandé la nécessité d’adopter la troisième dose. Une décision basée, a-t-il ajouté, sur une étude scientifique qui a prouvé qu’après 6 mois de réception de la deuxième dose, l’immunité diminue, en particulier chez les personnes atteintes de maladies chroniques.
L. A. R.

Article récent

Le 14 Aout 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img