8 C
Alger
vendredi 4 décembre 2020

Hausse des cas de coronavirus: Benbouzid : situation alarmante, mais pas de durcissement des mesures

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, qui juge la situation épidémiologique alarmante avec une hausse vertigineuse des cas de contamination au Covid-19, laquelle a dépassé les 1 000 cas, écarte la possibilité d’un durcissement des mesures de confinement.

Par Louisa Ait Ramdane

Le ministre de la Santé souligne qu’il s’agit bel et bien d’une deuxième vague. Invité de la rédaction de la Chaîne 3 de la Radio algérienne, Benbouzid, tout en notant que les chiffres des malades s’est accru ces derniers jours, assure que «nous faisons face à la situation». «La situation reste stable et sous contrôle, en dépit du millier de nouveaux cas enregistrés au quotidien, en comparaison avec d’autres pays», dira le ministre, précisant que s’il est vrai que le nombre de contaminations est élevé, «nous ne sommes pas encore arrivés à la situation qui nécessite un confinement général. C’est au jour le jour que nous devons agir», explique-t-il.
Toutefois, même si la situation reste sous contrôle pour le moment, le ministre évoque la possibilité, pour les autorités, de prendre des mesures plus drastiques en cas de hausse effrénée des contaminations au Covid-19. «Personne ne peut prévenir ce qui va se passer dans l’avenir», prévient-il cependant.
Il affirme, par ailleurs, qu’en dépit de l’augmentation des cas de contamination, les établissements scolaires resteront ouverts, assurant que des mesures y ont été mobilisées pour permettre une sécurité maximum des élèves. Pour Benbouzid, l’école n’est pas la source de «contamination» et pour la préserver, il appelle les parents à appliquer les mesures barrières de base pour protéger leurs enfants. «L’école ne pourrait être un foyer de contamination si le protocole sanitaire édicté par les pouvoirs publics est respecté». Selon le premier responsable de secteur de la Santé, «la décision de maintenir les écoles ouvertes est toujours en vigueur, sauf dans certains cas exceptionnels», indique-t-il. Et d’ajouter : «Il ne faut pas sacrifier l’avenir des élèves».
Se voulant rassurant sur la prise en charge des malades atteints de Covid-19, Benbouzid indique que les services de santé ne sont nullement dépassés. S’il reconnaît un «épuisement» du personnel soignant, il n’en est pas de même pour ce qui concerne le taux d’occupation des services de soins, déclare-t-il. Selon lui, il existe des hôpitaux qui affichent complet et d’autres qui ne le sont pas. Le problème, explique-t-il, réside dans le manque de coordination entre les structures. «Dans leur ensemble, environ 50 % des lits sont inoccupés. Cela dit, la situation est globalement maîtrisée», souligne le ministre.
Le ministre de la Santé évoque également des stocks «plutôt rassurants», la disponibilité de lits, celle prochaine de nouveaux tests de dépistage rapide et de l’oxygène, dont il a démenti le manque dans les hôpitaux. «250 lits de réanimation dotés d’oxygène seront mis à la disposition de ces infrastructures», promet Benbouzid.
De la possibilité d’aménager des hôpitaux de campagne pour éventuellement faire face à un afflux de nouveaux malades, le ministre de la Santé se déclare contre une telle éventualité, d’autant, explique-t-il, que seuls 42 % des lits réservés à travers le pays aux personnes contaminées sont occupés. Il concèdera, toutefois, qu’un certain nombre d’hôpitaux sont, dans une situation extrême, prêts à être mobilisés.

L. A. R.

Article récent

Foot/ Italie- transfert: Slimani dans le viseur de la Salernitana (Série B)

L'attaquant international algérien de Leicester City (Premier league anglaise) Islam Slimani, en manque de temps de jeu, est convoité par le pensionnaire de...
--Pub--

Articles de la catégorie

Messaoud Belambri, président du Syndicat des pharmaciens sonne l’alerte: «Médicaments : nous n’avons jamais atteint ce degré de pénurie»

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, pénuries et tensions dans l'approvisionnement de médicaments se font ressentir de plus en plus. Plus de...

Lutte contre le VIH-sida : des «avancées appréciables» en Algérie: Le coronavirus ne doit pas faire oublier les autres maladies

Dans la situation actuelle de crise sanitaire, la lutte contre la pandémie de Covid-19 mobilise l'essentiel des forces hospitalières ainsi que les professionnels de...

Malgré le ras-le-bol des voyageurs et la colère des transporteurs: Toujours pas de transport inter-wilayas…

A l'arrêt depuis mars dernier en raison du coronavirus, les transporteurs inter-wilayas sont à bout de patience et de ressources et demandent la reprise...

La Coordination des enseignants accuse la tutelle de «fuir ses responsabilités»: Grève au primaire annoncée pour aujourd’hui

Après la grève de l'Union des travailleurs de l'éducation et de la formation (Unpef) qui a eu lieu mercredi dernier, la Coordination nationale des...
- Advertisement -