27.9 C
Alger
mardi 28 septembre 2021

Hausse de 45 % des exportations en hydrocarbures : Bilan positif de Sonatrach malgré la crise sanitaire

Le Groupe pétrolier Sonatrach a dévoilé, hier, son bilan positif pour les cinq premiers mois de l’année en cours, notamment sur le volet du raffinage et de l’exportation, malgré la crise sanitaire de Covid-19 et ses répercussions sur les marchés gaziers et pétroliers.

Par Louisa Ait Ramdane

Le P-dg de la Compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach, Toufik Hakkar, s’est réjoui des résultats réalisés par son Groupe, soulignant qu’ils ont été concrétisés malgré la pandémie et ses impacts. Lors d’une conférence de presse organisée hier en son siège, Hakkar fera savoir que le chiffre d’affaires à l’exportation de Sonatrach a dépassé 20 milliards de dollars en 2020. Pour les cinq premiers mois de l’année en cours, le Groupe Sonatrach a réussi à réaliser un chiffre d’affaires positif, de plus de 12 milliards de dollars.
Mieux encore, le premier responsable de Sonatrach a indiqué que son Groupe table sur 28 à 30 milliards de dollars d’exportation fin 2021, précisant qu’il ne lésine sur aucun moyen pour développer et diversifier ses investissements.
En plus du chiffre d’affaires, le Groupe a réussi à renforcer ses parts de marché à l’international, en renouvelant les contrats avec ses partenaires. Il a également réduit, voire arrêté, l’importation du mazout, depuis août 2020, a-t-il déclaré, soulignant la détermination de Sonatrach à s’investir de plus en plus dans le renouvelable.
Le P-DG du Groupe fera remarquer également que son groupe a réalisé 18 découvertes d’hydrocarbures en effort propre, avec un volume découvert de 142 millions TEP, soit 2,5 fois le volume de 2019 avec un investissement de -50 %.
Par ailleurs, pour les faits marquants de l’année 2020, Sonatrach a réussi le renouvellement des réserves de 117 % avec un apport en réserves de 175 millions de TEP, outre la mise en service de 5 gisements gaz. Le Groupe a pu également renforcer ses canalisations avec 344 km.
Présentant un bilan détaillé de l’entreprise pétrolière, Boutaleb Mohamed Rachedi, directeur Gestion de la performance au sein du Groupe, fera savoir que les exportations des hydrocarbures réalisées par la Sonatrach durant les cinq premiers mois de l’année ont augmenté de 45 %, passant à 12,6 milliards dollars à fin mai contre 8,7 milliards de dollars à fin mai 2020.
Ce montant a été réalisé grâce à un volume des hydrocarbures exportés estimé à 41 millions de tonnes équivalent pétrole (MTEP) à fin mai 2021, contre 33 MTEP à fin mai 2020.
Ainsi, sur 67 MTP d’hydrocarbures commercialisés durant la même période, contre 58 MTEP à fin mai 2020, avec une hausse de 17 %, le volume de production commercialisé sur le marché national a atteint 27 MTEP, contre 25 MTEP en 2020.
La production primaire d’hydrocarbures réalisée durant les 5 premiers mois de l’année a été de 78 MTEP, contre 75 MTEP durant la même période en 2020, une hausse de 4 %, à raison de 22 % de pétrole brut, 68 % de gaz naturel, 5 % de GPL et 5 % de condensat.
Pour ce qui est de l’activité de raffinage, elle a porté sur 12,2 MTEP durant la même période, contre 11,8 MTEP en 2020. Quant aux importations des produits raffinés, Sonatrach a réussi à les réduire sensiblement : elles sont passées de 668 MTEP à 112 MTEP au cours de la même période de référence.

Mise en service de la raffinerie de Hassi Messaoud en 2024
Le président-directeur général du Groupe pétrolier et gazier Sonatrach a révélé que la raffinerie de Hassi Messaoud entrera en service en 2024.
Il a indiqué que la société a augmenté ses capacités de production de produits pétroliers pour mettre fin aux importations, après la mise en service des raffineries dans les wilayas d’Alger et de Skikda. Hakkar a dévoilé également un vaste projet à l’étude qui renforcera les capacités de l’Algérie dans le domaine des industries pétrochimiques. Le responsable a ajouté que la Sonatrach a enregistré plus de 2 millions de dollars d’investissements à l’étranger au cours de l’année 2020, notamment au Niger, en Tunisie et en Libye.

Sonatrach en mesure d’assurer l’approvisionnement de l’Espagne en gaz
Par ailleurs, Hakkar a indiqué que la compagnie Sonatrach sera toujours en mesure d’assurer l’approvisionnement de l’Espagne en gaz naturel via le gazoduc Medgaz et grâce aux capacités de liquéfaction de l’Algérie.
En réponse à une question sur la possibilité de non renouvellement du contrat d’excellence du gazoduc Maghreb-Europe reliant l’Algérie à l’Espagne via le Maroc, il fera remarquer que «l’Algérie a pris toutes les dispositions nécessaires en cas de non renouvellement du contrat d’excellence du gazoduc concerné». Même en cas de non renouvellement de ce contrat qui prend fin en octobre prochain, a-t-il rassuré, l’Algérie pourra fournir l’Espagne, mais également répondre à une éventuelle demande supplémentaire du marché espagnol sans aucun problème.
Interrogé au sujet de l’engagement de Sonatrach au niveau des projets de dessalement de l’eau de mer à travers le territoire national, il fera savoir que quatre projets de réalisation de stations de dessalement ayant un «caractère urgent» ont été confiés à Sonatrach pour faire face au manque de précipitations. Sonatrach est engagée sur les 11 stations de dessalement de l’eau de mer, dont 9 activent à une capacité de 100 %, selon le P-DG de la compagnie nationale.
Questionné sur la loi sur les hydrocarbures, Hakkar dira que «d’ici la fin du mois de juillet prochain, tous les textes d’application seront publiés», qualifiant cette loi d’«attractive et très flexible».
Au sujet des raisons du retrait de la compagnie British Petrolium (BP) d’Algérie, Hakkar a expliqué que cela est dû à la stratégie globale de la compagnie britannique qui
s’était orientée vers les énergies renouvelables en quittant graduellement le secteur des hydrocarbures. «Il y aura un autre partenaire qui remplacera BP au niveau des projets concernés au terme des contrats qui arriveront à expiration en 2027», a-t-il rassuré.
L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img