26.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

Handicap: Nécessité d’un réseau de soins multidisciplinaire

«Un réseau de soins multidisciplinaire est plus qu’important dans la prise en charge des patients atteints de maladies provoquant un handicap».

Par Samy Y.

La création d’un réseau de soins multidisciplinaire pour les maladies handicapantes est plus qu’une nécessité, a estimé, samedi à Oran, le président de l’Observatoire du handicap, de la réadaptation et de l’éthique en santé (OHRES). «Un réseau de soins multidisciplinaire est plus qu’important dans la prise en charge des patients atteints de maladies provoquant un handicap», a précisé, en marge des 5es Journées de médecine physique, Pr Khaled Layadi, également chef de service de la médecine physique et réadaptation fonctionnelle au CHU d’Oran. «Dans notre service, nous faisons quotidiennement face au handicap, notamment avec le nombre croissant d’AVC, d’où l’importance de mettre en place un réseau de soins multidisciplinaire avec des neurologues, des neuropsychiatres, des neuropsychologues, des médecins en physique et réadaptation, d’orthophonistes et autres spécialistes», a-t-il mis en exergue. Le Pr Layadi a relevé l’absence de ce genre de réseau en Algérie particulièrement pour les pathologies chroniques, que ce soit pour l’hémiplégie, les AVC, la maladie de Parkinson, ajoutant que «ce genre de réseau pourrait améliorer sensiblement la prise en charge des patients atteints d’un handicap». Pour lui, il est nécessaire de repenser à cette idée de mettre en place ce réseau et parcours de soins pour faciliter et améliorer la prise en charge des patients, soulignant que «le malade atteint d’un AVC, à titre d’exemple, une fois pris en charge et sorti des urgences médico-chirurgicales (UMC), ne trouve pas d’accompagnement ni orientation pour le reste du parcours». Pour ce qui est des structures, il a appelé à mettre en place des centres spécialisés pour la rééducation fonctionnelle, car, estimant que «le travail de rééducation fonctionnelle ne se conçoit pas dans un hôpital général mais nécessite un grand espace, des appareillages spéciaux et des spécialistes en la matière». Le Pr Khaled Layadi a également plaidé pour la création de structures de gériatrie, pour prendre en charge les personnes âgées, catégorie le plus souvent sujette au handicap, et nécessite une prise en charge spécialisée. Plusieurs autres interventions autour des AVC, de la sclérose en plaques et du handicap ont été présentées, lors de ces journées internationales, rappelle-t-on.

S. Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img